Le deuxième vol d’essai de Spaceship s’est soldé par un nouvel échec, samedi. L’imposant vaisseau spatial sans équipage de la société SpaceX a été stoppé dans son envol par deux explosions.

Le premier essai de Spaceship, il y a sept mois, avait également échoué.

Cette fois, la fusée a réussi son décollage à Boca Chica, au Texas, et ses deux étages se sont séparés avec succès avant de prendre feu.

La fusée était composée de deux sections : l’étage de propulsion Super Heavy et ses 33 moteurs, et le vaisseau Starship. Les deux sections n’ont pas survécu au vol d’essai.

Le vaisseau s’est élevé à une altitude de 90 kilomètres et devait effectuer un vol de 90 minutes, mais les ingénieurs au sol ont perdu le contact après dix minutes, a déclaré l’entreprise spatiale d’Elon Musk.

Pour sa part, le propulseur Super Heavy a explosé au-dessus du golfe du Mexique peu après que Starship s’en soit détaché.

Des gens regardent le vaisseau spatial Starship de nouvelle génération de SpaceX se préparer pour un test de lancement depuis la rampe de lancement de Boca Chica, près de Brownsville, Texas, États-Unis, le 17 novembre 2023.

Des gens regardent le vaisseau spatial Starship de nouvelle génération de SpaceX se préparer pour un test de lancement depuis la rampe de lancement de Boca Chica, près de Brownsville, Texas, États-Unis, le 17 novembre 2023.

Photo : Reuters / GO NAKAMURA

De grandes ambitions

L’objectif de la mission était d’approcher une mise sur orbite, avant de redescendre dans l’atmosphère terrestre et d’amerrir au large des côtes d’Hawaï.

En cas de succès, SpaceX aurait franchi une étape importante dans son ambition de développer un vaisseau spatial multifonctions de grande taille, capable d’envoyer des astronautes sur la Lune. Ultimement, l’ambition de SpaceX est d’atteindre la planète Mars.

Le deuxième vol d’essai de SpaceX était suivi de près par la NASA, qui compte sur ce vaisseau pour ses missions de retour sur la Lune.

Le patron de l’agence spatiale américaine, Bill Nelson, a adressé ses félicitations à SpaceX samedi pour les progrès effectués dans ce lancement, évoquant une opportunité pour apprendre, puis voler à nouveau.

Ensemble, la NASA et SpaceX feront revenir l’humanité vers la Lune, vers Mars, et au-delà, a-t-il écrit sur X (anciennement Twitter).

Le 20 avril dernier, Starship avait décollé pour la première fois dans sa configuration complète. Mais plusieurs moteurs n’avaient pas fonctionné, et SpaceX avait volontairement fait exploser la fusée au bout de quatre minutes.

Avec les informations de Agence France-Presse et Reuters



VOir la source