Le Canada semblait avoir toutes les cartes en main pour décrocher dès mardi sa place à la Copa America, mais un catastrophique revers de 3 à 2 au BMO Field devant la Jamaïque est venu gâcher les plans. 

Bobby Reid a semé la consternation à Toronto quand il a converti un tir de pénalité à la 78e minute pour placer les «Reggae Boyz» devant pour la première fois de cette série aller-retour. Ayant coupé le souffle aux favoris locaux, la Jamaïque n’a plus regardé derrière. Elle l’a emporté 4 à 4 au total des buts, en raison de son plus grand nombre de filets à l’extérieur.

• À lire aussi: Une première victoire en 35 ans pour le Canada en Jamaïque 

Pour la première fois en 18 matchs, soit depuis mars 2016, les Canadiens ont baissé pavillon à domicile. Son aventure en Ligue des nations s’est terminée en quart de finale et la qualification à la prestigieuse Copa America ne tient plus qu’à un fil.

L’unifolié disputera en mars un match sans lendemain avec pour enjeu un billet pour le tournoi à 16 équipes qui sera tenu aux États-Unis à l’été 2024.

«Nous devons nous asseoir ensemble, nous regarder dans les yeux et essayer de comprendre ce qui s’est passé. C’est inacceptable. Que nous ayons des joueurs comme ceux qu’on a et que nous échouons… Je suis très en colère et je m’excuse au pays que nous ne soyons pas en demi-finale», a indiqué en entrevue sur le terrain le gardien Milan Borjan.

Trop de confiance?

Les Canadiens partaient avec une longueur d’avance puisqu’ils avaient remporté la première rencontre 2 à 1, samedi dernier à Kingston. Ils ont même pris les devants dans cette partie quand Alphonso Davies a déjoué Andre Blake à la 25e minute.

Shamar Nicholson a toutefois inscrit un doublé en l’espace de cinq minutes, peu après l’heure de jeu, et la réussite du Québécois Ismaël Koné n’a aidé le Canada que temporairement. Demarai Gray a même écopé d’un carton rouge à la 84e, mais les hommes de Mauro Biello n’ont pu sauver les meubles.

«Nous prenions ça à la légère, beaucoup trop, et nous avons perdu des ballons faciles. Ils ont pris le momentum et ils ont été en mesure de marquer. Nous n’avons pas pu nous faire pardonner et nous en sortir», a analysé l’entraîneur-chef intérimaire en conférence de presse.

Le milieu de terrain du CF Montréal Samuel Piette n’a pas été utilisé par Biello dans cette rencontre.



Voir la source