Le Montréalais Alex Anthopoulos a bien failli mettre la main sur le titre du dirigeant de l’année dans le baseball majeur cette année, sauf que cette distinction a été plutôt accordée au directeur général des Orioles de Baltimore, Mike Elias, mardi.

 • À lire aussi: Un lanceur des Blue Jays nommé pour le Cy-Young

• À lire aussi: Les Cubs s’offrent un gérant à plus de 40 millions $

Occupant le poste de DG des Braves d’Atlanta depuis novembre 2017, Anthopoulos a vu son équipe terminer au sommet de la section Est de la Ligue nationale avec un dossier de 104-58, le meilleur du circuit Manfred. Toutefois, les Braves se sont inclinés en quatre matchs lors de la série de division contre les Phillies de Philadelphie. Atlanta a remporté la Série mondiale en 2021 sous le règne de l’homme de 46 ans. 

Quant au vainqueur, il a aidé les Orioles de Baltimore à finir en tête de l’Est de l’Américaine. Le club a totalisé 101 gains grâce notamment à certaines acquisitions de son DG, comme le releveur Yennier Cano. Le noyau constitué par Elias comprend également le receveur Adley Rutschman et le joueur d’avant-champ Gunnar Henderson. 

Le prix a été remis pour une première fois en 2018 quand Billy Beane (Athletics d’Oakland) l’avait obtenu. Anthopoulos ne l’a jamais gagné en dépit de ses succès en Géorgie. 



VOIR LA SOURCE