Les Dolphins de Miami ont remporté le tout premier match de l’histoire de la NFL pendant le «Black Friday» en dominant les Jets de New York 34 à 13, vendredi, au MetLife Stadium.

La défense des vainqueurs n’a donné qu’un seul touché à l’attaque des favoris de la foule, en plus d’en inscrire un. Sur le dernier jeu de la première demie, les Jets ont tenté un «Hail Mary». Le ballon a cependant été intercepté par Jevon Holland et a été ramené sur 99 verges pour le majeur.

En attaque chez les Dolphins, le quart-arrière Tua Tagovailoa a réussi 21 des 30 passes qu’il a tentées pour 243 verges et un touché. Il a également été victime de deux larcins, dont un a mené à l’une des deux réussites des Jets. 

Les receveurs de passes Jaylen Waddle et Tyreek Hill ont connu une journée productive. Ils ont respectivement amassé 114 et 102 verges. Ce fut également le cas du porteur de ballon Raheem Mostert, qui a franchi la ligne des buts à deux reprises. 

Chez les Jets, il s’agissait du premier départ du quart-arrière Tim Boyle. Il a été préféré à Zach Wilson, après que ce dernier n’ait pas été en mesure de connaître du succès dernièrement. Le nouveau venu derrière le centre a réussi 27 relais sur 38 tentatives pour 179 verges et un touché. Il a aussi lancé deux interceptions et subi sept sacs du quart. 

Le club de la Grosse Pomme a subi la défaite à ses quatre dernières sorties et a dorénavant une fiche de 4-7. De leur côté, les Dolphins ont signé un deuxième gain de suite. Ils trônent toujours au sommet de la section Est de l’Américaine, et ce, en vertu d’un dossier de 8-3.   



Voir la source