Des agents de la faune américains ont réussi à mettre un terme, après des semaines d’efforts, à la cavale destructrice de Turkules, une dinde inarrêtable qui terrorisait la petite communauté de West Orange, dans le New Jersey.

Depuis des mois, la dinde noire avait élu domicile sur les terrains d’un centre hospitalier de longue durée et d’un centre de réhabilitation. Or, son tempérament soupe au lait l’a rendue célèbre, pour les mauvaises raisons, auprès de nombreux piétons, joggeurs, cyclistes et même automobilistes qui ont eu maille à partir avec l’oiseau.

«Si ce n’était pas du grand nombre de plaintes que la municipalité a reçu à propos du comportement agressif de Turkules […], les élus l’auraient laissé en paix aussi longtemps qu’elle l’aurait voulu», a commenté la Ville mercredi.

Dinde aux neuf vies

Or, n’arrête pas Turkules qui veut. La Ville a expliqué que la dinde avait été atteinte par un dard tranquillisant par un agent de la faune il y a des semaines, sans aucun effet. L’animal a poursuivi sa petite vie, avec le dard qui est demeuré fiché dans sa poitrine.

À un autre moment, Turkules a été happé par une voiture, mais là encore, l’oiseau s’est miraculeusement tiré d’affaire sans la moindre égratignure.

Les péripéties de la dinde noire lui ont octroyé un statut de mascotte non officielle de la Ville, voire de légende pour ses habitants, tandis que des médias nationaux comme le «New York Times» lui ont consacré des reportages.

Turkules a finalement été attrapée et amenée devant la justice municipale, qui s’est montrée clémente, permettant à la dinde d’échapper au sort qui attend environ 46 millions de ses congénères pour l’Action de grâce en fin de semaine.

«Une fois qu’elle a été capturée, un pardon officiel a été prononcé par la mairesse [Susan] McCartney et Turkules a été relocalisé sur un site non divulgué», s’est amusée la Ville en évoquant une «rumeur» selon laquelle son héroïne vivrait désormais confortablement à Cranbury, dans le New Jersey.





Voir la source