Les résultats sur la patinoire ne sont pas au rendez-vous en ce début de saison pour les Blue Jackets de Columbus, et les nombreuses histoires hors glace n’aident certainement pas à la construction d’un environnement sain au sein de l’équipe. 

Les difficultés des attaquants vedettes Johnny Gaudreau et Patrik Laine ont fait les manchettes ces derniers temps, mais plusieurs regards se tournent également vers la recrue Dmitri Voronkov.

• À lire aussi: Un septième revers de suite pour le Wild

• À lire aussi: Sans Perry, les Hawks chantent le blues

L’avant de 23 ans, repêché en quatrième ronde par le club de l’Ohio en 2019, connaît une solide campagne jusqu’à maintenant avec trois buts et six mentions d’aide pour neuf points en 15 matchs. Il n’a qu’un petit point de moins qu’Adam Fantilli, tout en ayant joué six rencontres en moins.

Pourtant, le produit du Ak-Bars de Kazan dans la Ligue continentale de hockey (KHL) aurait le mal du pays depuis son arrivée aux États-Unis à la fin du mois d’août.

«Nous nous en occupons en interne, a confié le directeur général Jarmo Kekäläinen à The Athletic. Il est normal qu’un jeune joueur ait parfois le mal du pays. Et donc, nous nous en occupons.»

Pour l’instant, le plan n’est pas de le prêter au Ak-Bar, et l’organisation va redoubler d’efforts afin qu’il se sente le mieux possible. Les Blue Jackets comptaient sur la présence des Russes Ivan Provorov, Kirill Marchenko et Yegor Chinakhov pour aider Voronkov à s’acclimater à son nouvel environnement le mieux possible, ce dernier ne parlant pas anglais.

«Nous prévoyons d’impliquer Fedor Tyutin, s’il le souhaite. Il nous a aidés dans le passé avec Marchenko. C’est un homme bon et un ancien des Blue Jackets.»

Johnson dans l’incompréhension

À la suite d’une saison recrue où il a amassé 16 buts et 24 aides pour 40 points en 79 parties l’an dernier, plusieurs partisans des Blue Jackets ont été surpris d’apprendre la rétrogradation du cinquième choix au total du repêchage de 2021 dans la Ligue américaine avec les Monsters de Cleveland.

Johnson connaît tout un début de saison dans la LAH, avec quatre filets et 10 aides pour 14 points en neuf joutes, mais ce dernier aurait été renvoyé dans les mineurs puisque son entraîneur-chef Pascal Vincent souhaite qu’il ajoute plus de muscle à sa charpente.

Mais selon le principal intéressé, ce n’est pas pour cette raison qu’il évolue avec les Monsters cette année.

«Je veux vraiment devenir plus fort… Je suis d’accord avec ça, a dit Johnson dont les propos ont été relayés par The Athletic. Mais je n’ai pas l’impression que ce soit la raison pour laquelle je suis ici. Je ne dirais pas que je suis d’accord avec cela.»

«Je pense que je peux aider Columbus dès maintenant, a-t-il poursuivi. Je suis un gars confiant. J’ai l’impression que j’étais bon la saison dernière et je suis plus fort cette année que l’année dernière. Avec le corps que j’ai actuellement, je peux encore aider dans la LNH. Je veux dire, je ne suis définitivement pas le gars le plus faible de la LNH.»

Kekäläinen a cependant assuré que la prochaine fois que Johnson retrouvera les patinoires de la Ligue nationale de hockey (LNH), ce sera pour de bon. L’attaquant de 21 ans a joué huit parties avec les Blue Jackets depuis le début du calendrier régulier, présentant une récolte de deux buts et une aide pour trois points.



Voir la source