Un rassemblement de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) a lieu dimanche soir devant la nouvelle Maison de Radio-Canada, à Montréal, à l’occasion de la participation de Sonia LeBel, présidente du Conseil du trésor, à l’émission Tout le monde en parle.

Des centaines de membres de la FAE se sont rassemblés sur le coup de 18 h.

La présidente de la FAE, Mélanie Hubert, a ensuite tenu un point de presse lors duquel elle a souligné que ses membres tenaient à être présents pour montrer [à Sonia LeBel] que leur grève et leurs convictions [sont] sérieuses.

Le 23 novembre, les 66 500 enseignants membres de la FAEont entamé une grève générale illimitée.

On sera [en grève] le temps qu’il faudra à revendiquer de meilleures conditions pour les professeurs et pour l’école publique, a poursuivi Mme Hubert.

On espère que le message se rende non seulement dans les studios mais aussi jusqu’à Québec et aux tables de négociations.

Une personne avec une tuque pose pour la photo.

La présidente de la Fédération autonome de l’enseignement, Mélanie Hubert

Photo : Radio-Canada / Elyse Allard

La présidente de la FAE a ajouté que le rassemblement s’était organisé en moins de 24 heures et que des membres de la ville de Québec et des régions se sont pointés à Montréal pour l’occasion. Ça montre à quel point nos gens sont mobilisés, s’est-elle réjouie.

Mme Hubert n’a cependant pas croisé la présidente du Conseil du trésor.

L’heure n’est plus aux contre-offres

Québec et la FAE négocient depuis des mois le renouvellement de la convention collective des professeurs, arrivée à échéance le 31 mars dernier.

En entrevue plus tôt aujourd’hui à RDI, Mme Hubert a dit qu’elle écartait la possibilité d’une conciliation dans les prochains jours.

L’heure n’est plus aux contre-offres. En ce moment, l’heure est à trouver des solutions concrètes et à écouter les réels besoins du terrain.

Ça fait trop longtemps qu’on néglige le système scolaire, a-t-elle poursuivi. Les discussions évoluent, mais ce n’est pas assez rapide pour qu’on puisse espérer un dénouement concret dans les prochains jours.

À lire et à écouter :



Voir la source