Vous savez à quel point la division Sud de la conférence américaine regroupant les Jaguars, Texans, Colts et Titans a été une abomination, une calamité, une intarissable source de moqueries dans les dernières années. Cette époque est définitivement révolue.

• À lire aussi: J’ai vécu le trip sportif de ma vie au Michigan Stadium

• À lire aussi: 10 moments marquants entourant le match Ohio State c. Michigan

On ne parle peut-être pas encore de ces équipes comme des plus sérieux prétendants, mais la récréation est bien terminée. Les Jaguars et les Texans l’ont clairement démontré dans un duel chaudement disputé qui a été tout juste à l’avantage de Jacksonville, par 24-21.

Il n’y a pas si longtemps, pourtant, il fallait fuir comme la peste les duels entre ces deux rivaux. 

La saison dernière, les Jaguars avaient semé des indices indiquant qu’ils étaient sérieux, en remportant la division pour ensuite surprendre encore davantage en gagnant un duel en séries éliminatoires. Ce fut la grande illumination pour Trevor Lawrence.

Cet automne, le quart-arrière à la grande tignasse comme l’ensemble de l’équipe ont quelque peu tardé à se mettre en marche. Voilà que les Jags n’ont perdu qu’un match en huit semaines.

Contre les Texans, Lawrence a obtenu son deuxième plus haut total de verges en carrière (364), avec un touché par les airs et un au sol. Le plus encourageant pour lui, c’est que depuis deux semaines, la chimie avec son receveur Calvin Ridley semble revenir.

Ridley a inscrit trois touchés lors des deux derniers matchs. Ce n’est pas encore la symbiose entre les deux, et Ridley disparait pendant des portions de matchs, mais il y a lieu de croire que les deux peuvent faire des flammèches.

Au bord d’une autre remontée


Crédit photo : Getty Images via AFP

Les Texans (6-5) chutent à deux matchs des Jaguars (8-3), mais l’équipe est jeune et montre des signes clairs de progrès.

Encore une fois, le quart-arrière recrue CJ Stroud a bien failli jouer les héros. Avec 10 points de retard et neuf minutes à jouer, le jeune au front de bœuf a relancé l’attaque avec une séquence offensive qui a mené à sa deuxième passe de touché du match. 

Il a ensuite amené les siens dans la zone des Jaguars une autre fois, mais la longue tentative de placement de 58 verges de Matt Ammendola a atterri sur la barre transversale.

Stroud a terminé avec 304 verges, son cinquième match de suite de plus de 300 verges. Il inspire clairement les siens et se sert davantage de ses jambes pour donner du temps à ses receveurs que pour courir comme une poule sans tête. 

Parlant de ses receveurs, il devrait être en voiture pour un bout avec Tank Dell et Nico Collins, deux jeunots de 24 ans. Stroud a distribué le ballon à 10 joueurs différents, ce qui démontre qu’il est loin de se rabattre sur sa première lecture. Les Texans ont un vrai joyau entre les mains et pendant des années, plus personne ne voudra rater les duels face à Lawrence. C’est possiblement l’une des prochaines grandes rivalités de quarts-arrières.

La surprise du lot


Crédit photo : Getty Images via AFP

Dans tout ça, on pourrait facilement oublier le travail étonnant accompli par le nouvel entraîneur-chef Shane Steichen avec les Colts. Mine de rien, ils montrent aussi un dossier de 6-5 et devancent même les Texans en vertu de leur victoire contre eux en début de saison.

Ils ont pourtant dû jouer les quatre premières semaines sans leur porteur de ballon Jonathan Taylor, qui a inscrit deux touchés dans la victoire face aux Buccaneers. Ils sont aussi privés pour le reste de l’année du quart-arrière recrue Anthony Richardson, auteur de quelques coups d’éclat encourageants à ses débuts.

Les Colts, sans faire de bruit, sont en train de jeter des bases solides pour leur avenir. Il serait étonnant qu’ils se qualifient pour le tournoi de janvier, mais ils sont loin d’être risibles. 

Les Jaguars ont été la pire équipe de la ligue de 2008 à 2021, avec 12 saisons perdantes. Les Texans ont gagné quatre matchs ou moins à quatre reprises dans les six dernières années. Les Colts se cherchent depuis la retraite choc d’Andrew Luck en 2019. 

Dans les dernières années, seuls les Titans ont su maintenir le taux de respectabilité au minimum dans cette division. Voilà que ce sont eux qui trainent de la patte et c’est tant mieux. Tout ce qui est trop prévisible devient ennuyant.

 

5 MOMENTS CLÉS

1. Encore les Eagles!


Crédit photo : Getty Images via AFP

Pour la deuxième semaine de suite, les Eagles ont comblé un déficit de 10 points pour l’emporter, dans le match de la semaine face aux Bills. Ils ont eu besoin de la prolongation et une fois en surtemps, la défense des Bills semblait surtaxée. Les Bills sont maintenant 0-6 à leurs six derniers duels qui ont nécessité la prolongation et trop souvent, l’adversaire leur rentre dans le corps quand ça compte comme un couteau dans du beurre mou. C’est le quart-arrière Jalen Hurts qui a mis fin au débat avec un touché sur une course de 12 verges, son deuxième du match, en plus de trois passes de touchés. Les deux bottés de placement ratés par les Bills ont été critiques.

2. Les Pats s’enfoncent


Crédit photo : Getty Images via AFP

Les Patriots auraient une victoire gratuite sur le trottoir devant eux qu’ils ne seraient plus capables de la saisir par terre. Les Giants n’ont gagné que 220 verges et les hommes de Bill Belichick n’ont pas été fichus de gagner. Ils avaient l’occasion de niveler la marque à 10-10 en fin de match avec un court placement de 35 verges, mais Chad Ryland a lamentablement échoué. C’est ce même Ryland que Belichick a préféré au vétéran Nick Folk et qui est très ordinaire cette saison. Une autre récente décision douteuse du grand maître. 

3. Bates fait la loi


Crédit photo : Getty Images via AFP

On savait déjà que le maraudeur Jessie Bates III était un ajout de taille pour la défense des Falcons. Il l’a de nouveau démontré contre les Saints avec deux revirements clés. Le premier a fait une énorme différence dans la rencontre lorsqu’il a intercepté une passe de Derek Carr pour la retourner pour un touché de 92 verges. Au troisième quart, il a aussi provoqué un échappé en plaquant Taysom Hill, à la ligne de 9 des Falcons. On parle donc de deux revirements quand son équipe avait le dos au mur. Les Falcons sont de nouveau au premier rang de leur division.

4. Samson frustre Mayfield


Crédit photo : Getty Images via AFP

Les Colts ont joué avec le feu face aux Buccaneers en passant tout près d’échapper deux fois des avances de 10 points en deuxième demie. S’accrochant à une avance de 27-20 dans les dernières minutes du quatrième quart, ils ont eu besoin d’un gros jeu défensif pour éteindre la menace. Baker Mayfield arrivait à faire progresser l’attaque près du milieu de terrain quand le secondeur Samson Ebukam lui a mis la main au collet en plus de lui faire perdre le ballon. C’est ce qui a permis de sceller une troisième victoire de suite pour les Colts. Ebukam a terminé avec deux sacs et un autre plaqué pour perte.

5. Les Broncos continuent


Crédit photo : Getty Images via AFP

Qui aurait pu croire, après un départ désastreux d’une victoire et cinq défaites, que les Broncos se retrouverait après la semaine 13 avec une fiche positive de 6-5? Personne! Les hommes de Sean Payton ont battu les Browns, décrochant ainsi une cinquième victoire de suite. Le moment clé est survenu au tout début du quatrième quart avec un pointage serré de 17-12 en faveur des Broncos, quand le receveur des Browns Elijah Moore a échappé le ballon. Les Broncos l’ont repris et quatre jeux plus tard, Russell Wilson rejoignait Adam Trautman pour le touché qui donnait un coussin de 12 points.

 

LES GAGNANTS DE LA SEMAINE

1. Les Steelers

D’accord, ils n’ont inscrit que 16 points, mais réjouissez-vous, partisans des Steelers. Au premier match loin de l’ex-coordonnateur offensif Matt Canada, l’attaque a amassé plus de 400 verges pour la première fois à leurs 59 derniers matchs. Quand même 

2. Josh Allen (l’autre!)

Il n’y a pas que Josh Allen le quart-arrière des Bills, dans la vie! L’autre Josh Allen, celui des Jaguars, connait aussi toute une saison. Dans la victoire contre les Texans, il a dominé avec 2,5 sacs du quart, dont deux sur la dernière série des Texans, ce qui les a forcés à tenter un long placement qui a échoué.

3. Kyren Williams

On vous avait dit de surveiller le porteur de ballon de deuxième année des Rams face aux Cardinals. On ne croyait pas si bien dire! Kyren Williams a explosé avec 143 verges au sol (8,9 verges par portée) et 61 autres verges par la passe avec deux touchés.

4. Rashee Rice

Pourquoi souligner une bonne performance, mais qui n’a rien de si extraordinaire (8 réceptions, 107 verges, 1 touché)? Parce que les Chiefs ont infiniment besoin qu’un ailier espacé émerge et Rashee Rice, un receveur recrue, pourrait être en plein ce que le médecin a prescrit.

5. Les Eagles

Dans la pluie, en tirant de l’arrière, ils trouvent toujours une façon de remonter la pente devant eux. Les voilà avec une fiche de 10-1, solidement installés au sommet de la conférence nationale. 

LES PERDANTS DE LA SEMAINE

1. Mac Jones

Un autre match, une autre journée de misère. Le quart-arrière des Patriots Mac Jones a été limité à 89 verges et a été victime de deux interceptions. Il a été relégué au banc pour une quatrième fois cette saison. Là, c’est vraiment la fin pour lui avec les Patriots.

2. Les Bengals

Les Bengals ont de nouveau constaté que la vie avec Jake Browning à la place de Joe Burrow n’est pas évidente. Leur attaque a été anémique face aux Steelers et la saison semble s’en aller dans les égouts de Cincinnati.

3. Les Panthers

On sait qu’ils sont mauvais, pas de surprise. Sauf qu’ils ne sont pas obligés d’être imbuvables non plus! Dans leurs cinq derniers matchs, ils n’ont pas franchi le cap des 15 points. 

4. Les Saints

Quand même étrange, la défaite des Saints… Ils ont bien paru à l’attaque avec 444 verges, mais leurs cinq présences dans la zone payante ont résulté en aucun touché. Drôle de façon d’échapper le premier rang dans le Sud.

5. Diontae Johnson

Rarement l’humanité aura été témoin d’un effort aussi minable que celui du receveur des Steelers. Quand son coéquipier Jaylen Warren a été victime d’un échappé, Diontae Johnson est passé à côté tel un randonneur insouciant dans un parc plutôt que de se sacrifier. Gênant!





Voir la source