LAVAL | Le Rocket a certainement connu une dernière semaine frustrante en subissant trois revers dans des matchs qui ont tous nécessité de la prolongation. 

• À lire aussi: Olivier Galipeau est en train de faire sa place

Les Lavallois se sont d’abord inclinés 4 à 3 et 3 à 2 en prolongation contre les Americans, à Rochester, mercredi et vendredi. Puis, ils ont perdu 4 à 3 face au Crunch de Syracuse, samedi, dans un match qui s’est terminé par une séance de tirs de barrage.

«Nous devons trouver une façon de l’emporter. On a bien joué, mais pas assez bien», a mentionné l’entraîneur adjoint Kelly Buchberger après l’entraînement de l’équipe à la Place Bell, lundi midi.

«C’est sûr que c’est un peu décevant, on voulait aller chercher le plus de points possible. Trois sur six, ce n’est pas si mal, mais je pense qu’on méritait un meilleur sort», a pour sa part avancé le défenseur Olivier Galipeau, qui a récolté quatre mentions d’aide lors de ces trois rencontres.

«C’est assez frustrant de perdre ces trois matchs parce que chaque fois nous avons bataillé pour la victoire et ça s’est joué à un seul but», a ajouté Riley Kidney.

Progrès 

Vétéran de 26 ans qui en est à sa troisième année avec le Rocket, Galipeau estime qu’il y a des éléments positifs à tirer de ces rencontres malgré les trois revers.

«On fait du progrès, assure-t-il. On avait de la misère depuis le début de l’année à jouer un bon 60 minutes complet et c’est ça qui nous coûtait des matchs.

«D’avoir un effort constant pendant 60 minutes malgré que c’était sur la route et que c’était des matchs difficiles, c’est beaucoup de progrès.»

L’équipe a également été en mesure de donner un peu d’air à ses gardiens en limitant le nombre de buts accordés, ce qui a été une faille trop souvent lors des quinze rencontres précédentes.

Développement

L’entraîneur-chef, Jean-François Houle, a beaucoup mentionné, en début de saison, que le rôle de l’équipe était d’abord de développer les nombreux jeunes joueurs qui lui sont confiés par le Canadien de Montréal.

Mais il a aussi dit que la victoire était une bonne façon de développer les jeunes.

«Nous voulons gagner autant que nous le pouvons même si notre mandat premier est de développer les joueurs.

«Nous croyons que gagner, c’est développer les jeunes et les victoires nous aident à faire du chemin.»

À voir aussi





Voir la source