Un adolescent de 15 ans aurait perdu la vie et un second aurait été blessé lundi lors d’une bagarre impliquant plus d’une dizaine d’élèves dans une école secondaire de la Caroline du Nord, où un des jeunes aurait sorti un couteau pour se défendre. 

«Les deux victimes ont été transportées vers un hôpital de la région. Malheureusement, une victime a succombé à ses blessures. C’est un incident très malheureux qui s’est produit aujourd’hui. Un incident qui est vraiment troublant», a déclaré la chef de la police de Raleigh, Estella Patterson, par conférence de presse, selon le «New York Post».

La bagarre aurait éclaté entre les murs de l’école secondaire Southeast Raleigh, au moment où un adolescent se serait attaqué à un camarade de 14 ans, déclenchant une mêlée dans le gymnase de l’établissement scolaire, selon des images capturées par une témoin de la scène.

Sauf qu’au moment où près d’une dizaine d’adolescents se seraient précipités pour encercler le jeune de 14 ans et le rouer de coups, ce dernier aurait dégainé un couteau, poignardant deux élèves de 15 et 16 ans, avant de parvenir à s’enfuir sous un tollé, peut-on voir par la suite.  

«Les écoles devraient être un refuge pour nos étudiants et notre personnel. Ce qui s’est passé ici aujourd’hui est inacceptable», a martelé de son côté le surintendant du comté de Wake, Robert Taylor, selon le média américain.

Les deux blessés auraient été transportés en centre hospitalier, où l’un aurait perdu la vie, tandis que le garçon de 14 ans aurait rapidement été arrêté et accusé de meurtre, a poursuivi le «NY Post». Leurs identités n’ont pas été révélées. 

Mais selon ce qu’aurait confié Sherelle McLaughlin, la mère du jeune accusé, à la chaîne de télévision locale WRAL, ce dernier ne faisait que se défendre. 

«La situation dans son ensemble est terrible. Je me sens mal pour l’autre famille, mais en retour, je me sens mal pour mon fils parce qu’il se battait pour sa vie. Ce n’était pas un combat équitable. Je ne pense simplement pas que cela aurait dû se passer comme ça», a-t-elle déploré.





Voir la source