La traversée du désert de Josh Anderson se poursuit, l’attaquant du Canadien de Montréal espérant profiter du match de mercredi contre son ancienne équipe, les Blue Jackets de Columbus, pour se relancer en offensive. 

Incapable de marquer dans ses 24 derniers matchs de la Ligue nationale de hockey (LNH), incluant les 21 de la saison en cours auxquels il a participé, le vétéran ne justifie nullement son contrat de sept ans et de 38,5 millions $. En quête d’un premier but depuis le 14 mars, Anderson a certes tenté de secouer sa guigne, mais en dépit d’une utilisation régulière au sein de l’unité d’avantage numérique, il a vu ses 42 tirs au but se conclure par un échec.

• À lire aussi: Logan Cooley en Arizona pour de bon

• À lire aussi: Un choix de 1er tour des Blue Jackets aimerait être échangé

• À lire aussi: LNH: des meneurs qu’on n’attendait pas cette saison

Aussi, s’il consulte la colonne des pointeurs du circuit, le porte-couleurs du Tricolore a intérêt à conserver une bonne dose d’humilité. Sa récolte de deux mentions d’aide lui vaut une place à l’extérieur du groupe des 540 joueurs les plus productifs de la LNH. Chez le Canadien, à peu près tout le monde a amassé davantage de points que lui. Cela comprend donc le défenseur Johnathan Kovacevic (trois buts) ainsi que Michael Pezzetta et Arber Xhekaj, qui ont chacun obtenu un but et deux aides en 17 parties. Pour sa part, Christian Dvorak affiche également trois points au compteur, ayant disputé 11 rencontres seulement. Le Québécois David Savard a totalisé deux aides en cinq sorties avant de se retrouver sur le carreau.

Honteux

Ailleurs dans la ligue, c’est tout aussi humiliant pour Anderson. Le robuste Michael McCarron a réalisé un doublé pour les Predators de Nashville, mardi. Même le peu prolifique Matt Martin, des Islanders de New York, a enfilé l’aiguille cette saison. Également, deux gardiens – Akira Schmid, des Devils du New Jersey, et Connor Ingram, des Coyotes de l’Arizona – ont exactement la même fiche que lui, soit deux aides.

En fait, le numéro 17 du Bleu-Blanc-Rouge fait partie d’un groupe de sept attaquants qui n’ont pas touché la cible en 20 matchs ou plus cette année. Les autres sont Max Domi, Nicolas Deslauriers, Jordan Martinook, Peyton Krebs, Ryan McLeod et Nico Sturm. Toutefois, ceux-ci ont joué passablement moins que le patineur du Canadien, dépassant rarement les 15 minutes d’utilisation dans un affrontement. Puis, Domi peut malgré tout se targuer de compter 11 aides à son bilan.

À voir aussi : 


Les buts les plus spectaculaires de la dernière semaine dans la LNH –



Voir la source