L’aspect physique du hockey a toujours plu à une partie de l’auditoire, dont John Tortorella, qui estime que «l’art d’accepter des mises en échec» s’est perdu avec le temps. 

L’entraîneur-chef des Flyers de Philadelphie y est allé de ce commentaire après que son attaquant Garnet Hathaway a été chassé de la rencontre de jeudi soir face aux Devils du New Jersey pour un contact particulièrement musclé avec Luke Hughes.

• À lire aussi: Connor Bedard a été affecté par les fausses rumeurs

• À lire aussi: Contrairement à Trouba, Smith est suspendu

Ce plaquage quelque peu tardif au moment où plusieurs joueurs étaient à la poursuite de la rondelle n’a pas fait trop de dégâts puisque le jeune défenseur était en uniforme le lendemain pour le match contre les Sharks de San Jose.

Selon Tortorella, Hathaway n’aurait jamais dû recevoir de pénalité majeure de cinq minutes et n’aurait simplement pas dû être puni. L’Américain croit qu’à une époque pas si lointaine, les joueurs réagissaient d’une meilleure façon à ces coups d’épaule impressionnants.

«Je n’essaie pas de dévaloriser la ligue. Je crois seulement que nous avons retiré aux joueurs le contrôle du jeu. Dans le temps, et je n’essaie pas d’aller très loin, vous deviez apprendre à recevoir un contact», a-t-il indiqué en point de presse après le match.

«Et si tu distribues un gros coup d’épaule, tu ne devrais pas avoir à te battre avec quelqu’un deux secondes plus tard. C’est ce que je ne comprends pas. Je ne blâme personne, je n’aime seulement pas où s’en va le sport», a ajouté Tortorella, qui est reconnu pour ses déclarations parfois controversées.





Voir la source