Les deux parents qui ont péri dans un accident de motoneige dans Lanaudière le week-end dernier étaient appréciés par leur entourage et dévoués envers la communauté sportive de leur fils unique de 9 ans.

«Jayden, c’était leur vie. C’était une famille heureuse et comblée. Ça n’a pas d’allure», laisse tomber au bout du fil Karianne Massicotte.

Dimanche dernier, la femme de 31 ans n’a pas perdu que son frère aîné, Christopher Massicotte, dans un accident de motoneige.

En plus de son frère de 35 ans, sa belle-sœur Roxanne Morin, 34 ans, a péri.



parents décédés accident motoneige

Christopher Massicotte et Roxanne Morin

Photos courtoisie de la famille

Bête accident

Vers 18h30, les motoneigistes qui siégeaient un derrière l’autre ont été happés de plein fouet par un automobiliste sur la route 125, à Saint-Esprit.

«Le couple faisait partie d’un groupe de quatre qui se suivaient en ligne. Les deux premières motoneiges ont réussi à traverser une route en sortant d’un sentier, mais pas la troisième», a expliqué au Journal le coroner Me Alain Manseau, en début de semaine.

Ce dernier mène une enquête afin de déterminer les circonstances de la collision. Rien ne laisse croire aux autorités qu’il s’agit d’un geste criminel.



parents décédés accident motoneige

Le couple décédé chevauchait cette motoneige au moment de la collision.

Photo Agence QMI, Pierre Laurent

Le décès des trentenaires a été constaté en soirée.

«C’est un accident bête. Pas d’alcool, pas de vitesse. La voiture a frappé le derrière du motoneige», avance Mmoi Massicotte, qui n’a pas plus de détails.

Selon elle, son frère n’en était pas à ses débuts, mais était loin d’être un expert en motoneige.



parents décédés accident motoneige

La voiture qui a happé mortellement le couple dimanche soir.

Photo Agence QMI, Pierre Laurent

Chez lui

Depuis, l’entourage dévasté du couple fait tout en son pouvoir pour entourer le jeune orphelin après l’impact de la bouleversante nouvelle.

«Il a beaucoup de peine, mais ne réalise pas tout à fait. Il va s’en rendre compte un peu plus chaque jour, avec la routine», souffle celle qui consacre beaucoup de temps à Jayden, mais qui est déjà mère de trois enfants.

Bien entouré par les membres des deux familles, le petit résidera toujours dans sa résidence familiale, en compagnie de sa grand-mère paternelle.

«Le seul souhait de ses parents, c’était que Jayden reste dans sa maison, pour garder son équipe de hockey, ses amis et son école», dit Mmoi Massicotte.

Ensembles depuis 11 ans, les mariés étaient installés à Saint-Lin–Laurentides, où ils ont construit leur maison. M. Massicotte travaillait d’ailleurs dans le domaine de la construction.

«C’était un chefun rayon de soleil, décrit sa cadette. Il encourageait tout le monde.

«Je ne connais personne qui ne les aimait pas, poursuit-elle, ne tarissant pas d’éloges pour les amoureux. Ce sont des grands cœurs.»



parents décédés accident motoneige

On voit ici le couple avec son unique garçon.

Photos courtoisie de la famille

Impliqués

Les passionnés étaient également bien impliqués dans la communauté sportive de leur enfant.

«Ils se dédiaient beaucoup aux jeunes joueurs de hockey. Christopher était coach de l’équipe de Jayden», explique Karianne Massicotte.

D’ailleurs, l’Association de hockey mineur de Saint-Lin a publié un hommage aux disparus sur sa page Facebook, pour souligner leur engagement.

Une campagne de sociofinancement a aussi été lancée afin de permettre au petit Jayden de poursuivre ses passions sans soucis financiers.

«C’est pour aider le petit, pour qu’il continue le hockey. Il fait des camps et tout. Ça coûte cher. On ne veut pas qu’il perde son mode de vie», conclut sa tante.

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Écrivez-nous à l’adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.


Voir la source