Un couple de parents endeuillés par la perte d’un enfant, mort dans un accident de la route impliquant un chauffard intoxiqué, affirme avoir été redirigé vers un cocktail de financement de la Coalition avenir Québec (CAQ) pour rencontrer la ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault.

Antoine Bittar et Élizabeth Rivera ont fait cette déclaration en commission parlementaire, jeudi après-midi, dans le cadre des consultations particulières entourant le projet de loi 48 sur la sécurité routière.

Le couple, qui voulait pouvoir rencontrer Mme Guilbault afin de la sensibiliser aux dangers de l’alcool au volant, a raconté que le bureau de la députée caquiste Marilyn Picard leur avait conseillé, pour ce faire, de participer le 12 octobre dernier à un cocktail à 100 $ où la ministre devait être présente. Ce qu’ils ont fait, tous les deux.

C’était dans un restaurant. Il y avait une activité de financement. On nous a dit : “Vous achetez les billets et vous rencontrez la ministre; vous avez deux minutes chacun”.

Moi, je n’étais pas d’accord, a raconté Mme Rivera. J’ai dit à Antoine : “Moi, je ne veux pas faire ça”. Mais (…) il m’a convaincu. On a été. On a rencontré la ministre. On a eu nos deux minutes. Et honnêtement, quand j’ai quitté l’endroit, j’étais vraiment déçue. Et j’ai trouvé ça inacceptable qu’on nous demande de payer 200 $.

M. Bittar et Mme Rivera témoignaient jeudi pour le compte des Mères contre l’alcool au volant (MADD Canada), un organisme qui milite pour que le taux d’alcool permis dans le sang des automobilistes soit abaissé de 0,08 % à 0,05 %. La preuve de l’efficacité d’une telle mesure a été faite dans d’autres provinces, ont-ils plaidé.

Voir la source