lundi, février 26, 2024
titre
Accueil Canada Manitoba Un Manitobain accusé d'avoir importé des silencieux d'armes à feu au Canada

Un Manitobain accusé d'avoir importé des silencieux d'armes à feu au Canada

18
0

Vous naviguez sur le site de Radio-Canada

Aide à la navigation

Début du contenu principal

Une épaulette de l'Agence des services frontaliers du Canada.

La région des Prairies compte 34 points d'entrée terrestres, quatre sites de déclaration maritime et six aéroports. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

Un homme de Forrest au Manitoba est accusé, à la suite d'une enquête menée par l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), d'avoir importé des dispositifs de suppression interdits pour armes à feu, également connus sous le nom de silencieux.

L'homme fait face à 3 chefs d'accusation en vertu du Code criminel du Canada à savoir : importation de dispositifs interdits, entreposage dangereux et trafic de dispositifs interdits.

Dans un communiqué, la directrice générale de la région des Prairies de l'Agence des services frontaliers du Canada, Janalee Bell-Boychuk, a déclaré que les accusations annoncées aujourd'hui démontrent l'engagement de l'ASFC à empêcher les armes à feu et les pièces d'armes à feu illégales d'entrer dans nos collectivités.