Pour sa première création, l'autrice et metteuse en scène du Théâtre des Gens de la Place (TGP) Annye Villemure met en scène, avec un humour grinçant, les relations toxiques qui règnent au sein d'une famille. C'est une activité de mise en conservation de sauce à spaghetti qui en révèle la teneur.

Ce sont cinq femmes d'une même famille qui se rencontrent annuellement pour faire du cannage de sauce à spaghetti, mais ça va virer en compétition entre les deux belles-sœurs qui s'obstinent tout le temps sur tout, pour savoir qui fait la meilleure sauce à spaghetti. Après s'en suit 1 h 30 de chicane sur tous les sujets possibles et c'est vraiment franchement très drôlerésume Annye Villemure.

Elle a choisi de réunir sur scène de solides comédiennes. C'est à partir de Rollande Lambert et de Nathalie Whelan, avec qui elle avait déjà joué par le passé, qu'elle a commencé à bâtir sa distribution. Quand j'ai commencé à écrire cette pièce là, tout de suite, j'ai voulu écrire pour ces deux femmes-là. (…) Quand ensuite j'ai créé les trois autres personnages, je voyais d'autres filles dedans, puis tout le monde a dit oui, c'est vraiment le fun.

Les trois autres personnages sont incarnés par Frédérick Labonté-Beaulac, Cindy Rousseau et Marie-Andrée Leduc.

Un rythme soutenu

Le titre Les Botuliques fait référence au botulisme qui est une grave intoxication provoquée par une mauvaise méthode de mise en conservation. Puis moi, c'est une pièce qui parle de cannage et de familles toxiques que je me suis dit : ce sont des botuliquesexplique l'auteure.

Voir la source