C'est dimanche que le stade Alassane Ouattara accueillera la finale de la 34e Coupe d'Afrique des nations (CAN). Le pays hôte, la Côte d'Ivoire, et affrontera le Nigeria. Ce sera l’Afrique francophone contre l’anglophone. Les Éléphants contre les Super Aigles.

Joint à Abidjan, l'expert en médias Karim Djinko explique ce que cette place en finale représente pour la Côte d'Ivoire.

C'était tout simplement de la folielance celui qui a mis cinq heures pour rejoindre son domicile après avoir assisté à la victoire de son équipe.

Il fallait tout d'abord que les 60 000 spectateurs sortent du stade. Ensuite, la foule était présente partout dans les rues à festoyer. C'était indescriptible ! Il y avait une effervescence que je n'avais pas vécue depuis longtemps. Quand je suis rentré chez moi, à 3 h du matin, je pensais que tout le monde dormait, mais non, la fête continuait de plus belleraconte-t-il.

Pour Karim Djinko, cette qualification pour la phase ultime est aussi inouïe qu'inespérée.

Voir la source