Depuis qu’il a quitté son siège au Sénat, André Pratte se rapproche de plus en plus du Parti libéral du Québec. Tellement en fait, qu’il songe même à se présenter pour le parti aux prochaines élections provinciales, en 2026. 

• À lire aussi: Propositions du comité de relance: le nationalisme fait débat au PLQ

C’est ce qu’il a annoncé au micro de Yasmine Abdelfadel, via QUB radio. Mais attention, même si le vent souffle très fort dans sa voile politique, l’ancien journaliste a assuré que la décision finale n’est pas encore prise.

«Ce serait un grand honneur pour moi, mais ma réflexion n’est pas encore complétée», a affirmé l’actuel co-président du comité sur la relance du Parti libéral du Québec.

André Pratte, explique sa réflexion à Yasmine Abdelfadel, via QUB radio : 

M. Pratte l’a déjà dit, pas question de briguer la direction du parti. Mais comme candidat, c’est vraisemblablement une autre question. Par contre, il y a un bémol.

«On verra quand le chef ou la cheffe sera choisi dans quelle mesure cette personne-là à de l’intérêt pour mon éventuelle candidature, il reste bien des choses qui peuvent se passer d’ici là», a soutenu M. Pratte.

Robert Bourassa le disait souvent, six mois en politique, c’est une éternité. On a peine à imaginer tout ce qui peut survenir en deux ans…





Voir la source