Dans les gradins du MetLife Stadium ce dimanche, il ne faudra pas se surprendre d’entendre quelques mots d’église bien de chez nous en français et de voir plusieurs chandails ornés du numéro 65. C’est une véritable invasion de partisans québécois qui se prépare à déferler sur New York, avec une quinzaine d’autobus remplis de mordus venus soutenir le garde des Falcons Matthew Bergeron dans le duel face aux Jets.

• À lire aussi: Nos prédictions pour la semaine 13: voici le stade le plus dangereux dans la NFL

• À lire aussi: [BALADO] La Zone payante: il n’y a plus d’équipe invaincue dans la NFL. À qui le trône?

• À lire aussi: Un grand jour pour le football québécois

Au cœur de ce contingent, deux autobus partiront directement de Victoriaville, le patelin auquel Bergeron demeure attaché. L’idée a germé tout de suite après l’émotive soirée du repêchage au club de golf de Victoriaville, quand les Falcons ont fait du héros local le 38e choix au total, en deuxième ronde.

«On attendait juste que le calendrier sorte en espérant un match sur la côte Est pour que ce soit plus accessible aux gens de Victoriaville qu’un match à Atlanta», souligne Willy Boivin, dont le podcast Premier et les Buts a été l’instigateur du projet.

Dans les premières 24 heures, un premier autobus s’est rempli. En une semaine, deux autres autobus, incluant un au départ de Québec, étaient pleins à leur tour.

«Il faut se rappeler qu’à ce moment-là, personne ne savait que Matthew serait partant ni même qu’il verrait du terrain. On n’avait aucune idée dans quoi on s’embarquait», rappelle Boivin à juste titre.

Quelques mois plus tard, nul doute que la carrière de Bergeron a pris un bel envol. Non seulement il est partant et a disputé tous les jeux offensifs des Falcons, mais le site analytique Pro Football Focus vient de lui décerner la meilleure note (94,9) parmi tous les joueurs de ligne offensive de la NFL pour son match de dimanche dernier, face aux Saints.

Des gens fiers


Crédit photo : AJ Reynolds/Atlanta Falcons

Guy Désilets, qui a aussi donné son gros coup de main dans le projet, n’a pas été surpris de l’engouement monstre qu’a suscité ce voyage à New York.

«À Victoriaville, c’est de même! Le monde est vite devenu fier de Matthew, comme ils l’ont été de Phillip Danault avant lui. Quand des gens de chez nous performent, c’est un grand sentiment de fierté.»

«Pour plusieurs personnes qui n’ont jamais assisté à un match de la NFL, ce sera une belle aventure. On va s’arranger pour que Matthew nous voie de loin dans les estrades», dit-il au sujet du groupe de 170 personnes qui envahira la section 143 du MetLife Stadium.

Du lot, il y aura le maire de Victoriaville, Antoine Tardif, qui n’aurait raté l’expédition pour rien au monde.

«C’est fou raide! Ça montre que Matthew est la fierté de Victoriaville, mais de tous les Québécois aussi. 

«Je ne peux même pas m’imaginer les papillons que tous les Victoriavillois et tous les Québécois présents dans le stade vont avoir quand on va le voir faire son entrée sur le terrain. On va être des centaines avec lui sur la ligne offensive pour bloquer. On va vivre cette histoire Cendrillon aux premières loges», se réjouit-il.

Du monde à la messe!


Crédit photo : PHOTO FOURNIE PAR MARTIN MASSÉ

Au final, il y aura beaucoup plus que les 170 personnes de Victoriaville. Ces autobus font partie d’une délégation de huit qui sont chapeautés par l’agence Rêve Sportif.

Puis, sept autres autobus d’Express Tours convergent aussi vers New York avec plus de 350 Québécois à bord.

«Ça me fait triper raide! C’est sûr qu’à la base, c’était un voyage pour aller voir un match des Jets, mais on a vendu tout ça en parlant avant tout de Matthew Bergeron», jubile Martin Massé, qui est derrière le voyage à titre de responsable d’Entre 2 tailgates et qui nourrira les affamés.

«On avait des gens sur une liste d’attente et on n’a pas pu offrir plus d’autobus parce qu’on était limité au niveau des chambres d’hôtel. Je ne sais pas si c’est juste l’effet Bergeron, mais je n’ai jamais vu ça!» assure-t-il.


Crédit photo : PHOTO FOURNIE PAR MARTIN MASSÉ

NFL Canada s’en mêle

Cette belle histoire de soutien a même atteint les bureaux de la ligue. NFL Canada, qui a eu vent de l’épopée québécoise à New York, a décidé d’envoyer des tuques des Falcons et quelques chandails de Bergeron à faire tirer, pour ensuite faire documenter les événements par un vidéaste.

«On parle d’un gros contingent, c’est très spécial pour lui et sa famille. NFL Canada nous pose plein de questions sur ce voyage», mentionne Bailee Weisz, de l’agence Excel Sports Management, qui représente Bergeron.

«Les amateurs du Québec pour Matthew, ils sont all in. J’étais à Victoriaville le soir du repêchage et je l’ai vite réalisé. Nous sommes très excités. Matthew a commencé à s’entraîner avec nous à peu près à pareille date l’an passé quand il a fini sa saison à Syracuse. Il a tout de suite fait partie de la famille et est vite devenu un leader. Tout le monde l’apprécie», poursuit-elle.

Pour Football Québec


Crédit photo : PHOTO FOURNIE PAR LA NFL

Pour compléter à merveille la symbolique de ce match, Matthew Bergeron portera des crampons spéciaux aux couleurs du Québec dans le cadre du programme «My Cause, my Cleats», qui vise à soutenir une initiative personnelle.

Dans ce cas-ci, lorsque ses chaussures seront vendues à l’encan en plus des dons amassés, l’argent sera remis à Football Québec pour le développement du football dans la province. 



Voir la source