Un verdict de culpabilité a été rendu samedi à l’endroit d’un seul des trois hommes accusés d’avoir violé une femme à Granby en juin 2020.

• À lire aussi: Présumé viol collectif à Granby: la victime décrit courageusement sa nuit d’horreur

• À lire aussi: Présumé viol collectif à Granby: les accusés auraient dû se soucier de l’«état lamentable» de la victime, plaide la Couronne

James Suarez-Cabrera a été trouvé coupable d’agression sexuelle. Naeem Rasouli et Nilson Lozano-Lozada ont été acquittés sur toute la ligne. 

Deux chefs d’accusation d’agression sexuelle et de participation à l’infraction avec une autre personne pesaient contre ces individus âgés de 35 à 42 ans, pour des événements survenus au terme d’une soirée arrosée en juin 2020.





James Suarez-Cabrera, aperçu le 7 novembre au palais de justice de Granby, au début du procès qui impliquait deux autres accusés pour un présumé viol collectif survenu en juin 2020.


MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Les délibérations du jury, composé à la fin des procédures de huit hommes et quatre femmes, avaient débuté mercredi. 

Afin d’orienter leur réflexion, ils ont entre autres questionné le juge Gaétan Dumas sur la corrélation entre la consommation d’alcool et le consentement. 

«Il vous revient de décider si la plaignante avait la capacité à consentir, et, si elle l’avait, vous devez vous demander si elle a effectivement consenti», avait mentionné le magistrat.

Vendredi, les jurés avaient indiqué être dans l’impasse.

«Vous n’avez pas à vous sentir pressés de rendre un verdict. Tout le monde est très conscient que vous avez entendu une longue preuve», avait fait valoir le juge Dumas.

Plusieurs témoins

Une dizaine de témoins ont pris la barre durant le procès, qui s’est échelonné tout le mois de novembre au palais de justice de Granby.



James Suarez Cabrera a été trouvé coupable d'agression sexuelle par un jury, samedi le 2 décembre.


Nilson Lozano-Lozada a été acquitté. On l’aperçoit ici au début du mois de novembre, au palais de justice de Granby.


PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Du nombre, il y avait la victime alléguée, aujourd’hui âgée de 32 ans. 

Elle avait relaté que son état s’était rapidement dégradé après seulement quelques consommations lors d’une fête chez une amie.

La trentenaire disait s’être retrouvée dans un véhicule, avant de reprendre connaissance chez Naeem Rasouli.



James Suarez Cabrera a été trouvé coupable d'agression sexuelle par un jury, samedi le 2 décembre.


Naeem Rasouli a été acquitté. On l’aperçoit ici au début du mois de novembre, au palais de justice de Granby.


PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

Il était allégué que les trois accusés avaient profité de celle dont l’identité est protégée par la cour sur un divan-lit dans le sous-sol.

Perturbée

La victime, qui disait ignorer où elle se trouvait au moment des faits, estime avoir été droguée à son insu cette soirée-là, ayant à l’époque une bonne tolérance à l’alcool. 

La défense a de son côté suggéré que la plaignante avait activement participé à des actes sexuels et a souligné plusieurs «zones d’ombre» dans sa version des événements.

James Suarez-Cabrera aurait pour sa part eu une relation complète avec la jeune femme, qui était alors «perturbée». 

«Il a fini ce qu’il avait à faire, et il est parti», avait-elle relaté durant son témoignage.

«C’est sûr qu’en temps normal, je n’aurais jamais accepté. Encore à ce jour, je ne comprends même pas ce qui s’est passé», indiquait la victime.

Les plaidoiries sur la sentence qui sera imposée à Suarez-Cabrera auront lieu le 8 décembre. La Couronne entend demander une peine de prison. Par ailleurs, elle n’écarte pas la possibilité de porter en appel les verdicts d’acquittement rendus samedi.

Mes Valérie Simard-Croteau et Karyne Goulet représentent le ministère public dans ce dossier. Mes Anne Tétreault, Julie Lepage et Robert Jodoin ont défendu les accusés.





Voir la source