N’en manquait pas beaucoup pour que le Canadien renverse les Stars de Dallas, samedi après-midi. On pouvait même penser en troisième période que la troupe de Martin Saint-Louis y parviendrait. Mais, tout compte fait, c’est la bonne équipe qui a gagné. Une victoire du Tricolore aurait été un vol.

• À lire aussi: 30 secondes qui ont fait mal au Canadien

Cette défaite aux mains des Stars a mis de nouveau en lumière le manque de ressources chez le Canadien. Les meilleurs éléments ont fait ce qu’on attend d’eux.

Le premier trio formé de Juraj Slafkovsky, Nick Suzuki et Cole Caufield a bourdonné pendant tout le match. Avec ses deux points, dont son 16e but de la saison, Suzuki affiche une production de 10 points (3-7) lors des quatre dernières rencontres.

Caufield a récolté un point dans un 11e match consécutif, séquence au cours de laquelle il a amassé 13 points.

Slafkovsky a marqué son 10e but à l’aide un tir vif.

De ce côté-là, tout fonctionne comme sur des roulettes.

Samuel Montembeault a pour sa part gardé les siens dans le match, même s’il a été victime de deux buts en 44 secondes dans les premières minutes de la deuxième période.

Rythme brisé par les pénalités

Mais, encore une fois, le Canadien a écopé de trop de pénalités dans cette période. Ce qui a eu comme effet de briser le rythme.

Heureusement, l’équipe a tenu le coup au cours de ces minutes. David Savard, Kaiden Guhle, Mike Matheson, Joel Armia, Brendan Gignac ont été les plus utilisés en infériorité numérique et ils ont bien fait les choses.

Ce Gignac est tout un patineur!

Il est constamment sur la rondelle et peut être encombrant pour tout adversaire transportant le disque.

Le temps presse pour les Stars

Mais bon, le Canadien a perdu face à une formation aguerrie, qui en est peut-être à ses derniers milles dans la course à la coupe Stanley. Les Stars font partie du peloton des meilleures équipes de la LNH depuis bon nombre d’années. 

Mais ils prennent de l’âge.

Neuf joueurs de leur formation sont dans la trentaine. Joe Palveski et Ryan Suter sont les plus âgés à 39 ans. Jamie Benn, Evgeni Dadonov et Craig Smith ont 34 ans. 

Matt Duchene suit à 33 ans. Tyler Seguin, auteur des deux premiers buts des Stars, a 32 ans.

Scott Wedgewood et Jani Hakanpää ferment la marche à 31 ans.

Enfin, la compétition est fort dans l’Ouest. L’Avalanche du Colorado, les Jets de Winnipeg, les Canucks de Vancouver, les Golden Knights de Vegas et les Oilers d’Edmonton aspirent tous à la coupe, eux-aussi.

En terminant, il faut sympathiser avec Rafaël Harvey-Pinard, qui a subi une blessure à une jambe ou à un genou lors d’une collision avec Armia au deuxième vingt. Il a déjà raté 24 matchs en raison de blessures cette saison, et à voir la façon dont il a été transporté à l’infirmerie, ça semble encore sérieux.


Crédit photo : Getty Images via AFP

Il n’a pas de veine, ce Rafaël! 

Voir la source