Toute la planète football a les yeux rivés vers Las Vegas, où les 49ers de San Francisco et les Chiefs de Kansas City s'affrontent dimanche pour le 58e Super Bowl de la Ligue nationale de football (NFL) à compter de 18 h 30 (HAE ).

Deux équipes vêtues de rouge, deux quarts-arrières vedettes d'une attaque redoutable, un deuxième rendez-vous ultime entre les Chiefs et les 49ers en quatre ans, mais un seul trophée Vince-Lombardi pour consacrer une dynastie à Kansas City, ou rappeler des années jeûne à San Francisco.

Champions en titre et vainqueurs en 2020, avec un certain Laurent Duvernay-Tardif sur le terrainles Chiefs se retrouvent en finale pour une quatrième fois en 5 ans, où leur seul revers a été aux mains des Buccaneers de Tampa Bay menés par le légendaire Tom Brady, qui obtenait ainsi le 7e et dernier titre de son illustre carrière.

Pour éviter de revivre pareille déception, le quart-arrière Patrick Mahomes et l'ailier rapproché Travis Kelce, fers de lance de l'attaque de Kansas City, ont été les artisans des succès éliminatoires des Chiefs cette saison, auteurs d'une victoire d'emblée contre les Dolphins de Miami, suivi de deux succès sur les terrains adverses, d'abord face aux Billsà Buffalo, puis aux Corbeauxà Baltimore.

Cette erre d'aller pourrait permettre aux Chiefs de conserver leur titre, un exploit qui n'a été accompli qu'à deux maigres occasions depuis l'instauration d'un plafond salarial, il y a trois décennies.

Les rares champions consécutifs du Super Bowl :

  • Packers de Green Bay : 1967-1968
  • Dauphins de Miami : 1973-1974
  • Steelers de Pittsburgh : 1975-1976 et 1979-1980
  • 49ers de San Francisco : 1989-1990
  • Cowboys de Dallas : 1993-1994
  • Broncos de Denver : 1998-1999
  • Patriotes de la Nouvelle-Angleterre : 2004-2005

Kansas City compte aussi sur une partisane de choix, la supervedette Taylor Swift, qui a braqué les projecteurs vers la NFL depuis l'annonce de sa relation amoureuse avec Kelce, en septembre. Le couple, de toutes les conversations à l'approche du Super Bowl, promet d'avoir un impact sur le match qui va bien au-delà du terrain.

On crédite à « l'effet Swift » l'acquisition d'une audience record cette saison et d'une progression de 9 % de l'audience féminine de la NFL, rien de moins.

Voir la source