L'offensive de formation en construction lancée par le gouvernement du Québec connaît un grand succès en Mauricie. Quelque 155 étudiants sont déjà en voie d'être formés pour devenir menuisiers et ferblantiers. Ils devraient être à l'œuvre sur les chantiers dès l'été prochain.

Que ce soit avec l'étude des murs, des planchers, de la finition intérieure et extérieure, de la lecture et du calcul des plans, des apprentis charpentiers-menuisiers de la région mettent les bouchées doubles pour apprendre tous les rudiments de leur nouveau métier et sont attendus avec impatience sur les chantiers.

Nathan Hamel fait partie de ce programme qui est de courte durée, six mois seulement, dans lequel les étudiants sont rémunérés à raison de 750 $ par semaine. Après le cégep et l'armée, il a choisi de se réorienter vers le bâtiment.

J'ai été chanceux d'être choisi pour le programme, dit Nathan Hamel. C'est une belle opportunité pour pouvoir travailler dans le futur.

Il ajoute que le salaire est aussi bienvenu, puisqu'il leur permet de subvenir à leurs besoins tout en étudiant.

Trop de candidatures pour le nombre de places

En Mauricie, la demande a dépassé l'offre, soit 600 candidatures reçues pour les 155 places disponibles en menuiserie et en ferblanterie. Il ya eu donc eux quelques malheureux. Le même phénomène est vécu à l’échelle de la province.

Voir la source