Une coentreprise du Saguenay–Lac-Saint-Jean possède désormais d'importantes parties dans des projets éoliens madelinots : le Parc éolien de la Dune-du-Nord, en fonction depuis décembre 2020 ainsi que son extension, qui pourrait, si tout se dérouler comme prévu, être mise en service en 2026.

Nutrinor-Gilbert Énergies renouvelables a fait l'acquisition, vendredi, de Valeco Énergie Québec, dont le siège social est situé en France. Avec cette transaction, elle a mis la main sur un portefeuille de projets, dont le Parc éolien de la Dune-du-Nord, dans l'archipel.

Le montant de la transaction n’est pas dévoilé.

La puissance contractuelle du parc éolien de la Dune-du-Nord est fixée à 6,4 mégawatts (MW), mais la puissance des deux éoliennes aménagées s'élève à 8 MW. Quant à son prolongement, la nouvelle mouture du projet prévoit l'érection d'un maximum de sept éoliennes de 4,2 MW chacune à Grosse-Îlepour une capacité maximale de 29,4 MW.

L'entreprise québécoise devient donc le partenaire de l'Alliance de l'énergie de l'Est, qui détient la moitié des actions dans Dune-du-Nord ainsi que dans l'extension prévue. On est très enthousiastes de voir arriver notre nouveau partenairelance Simon Deschênes, vice-président de l'organisation.

Voir la source