La Fédération des syndicats de l’enseignement, l’autre regroupement qui sera en grève à partir de vendredi avec le Front commun, juge que la dernière offre patronale est «loin, loin, loin d’être à la hauteur» des attentes. 

Mardi soir, un «dépôt exploratoire» a été présenté par le gouvernement Legault aux représentants de la FSE-CSQ, qui représente 60% des enseignants de la province, a indiqué sa présidente, Josée Scalabrini, à ses membres dans une vidéo diffusée mercredi avant-midi sur les réseaux sociaux.

Les enseignants de la FSE-CSQ ne sont pas en grève présentement, contrairement aux profs affiliés à la Fédération autonome de l’enseignement (FAE). Une nouvelle offre gouvernementale a aussi été présentée lundi soir aux représentants de la FAE, qui devraient se prononcer à ce sujet d’ici la fin de la journée.

À la FSE-CSQ, on indique toutefois être encore bien loin d’un règlement. «Hier, on a eu des signaux, on serait prêt à amorcer une négociation. C’est loin, loin, loin d’être à la hauteur de vos attentes et des attentes de vos représentants», a déclaré Mme Scalabrini.

  • Écoutez le professeur et chercheur Simon Viviers via QUB radio:

Québec souhaite par ailleurs que les négociations ne se déroulent pas sur la place publique, a-t-elle ajouté. 

Or la FSE «sera à la hauteur de ce que décidera de faire notre premier ministre et la présidente du Conseil du trésor», a affirmé Mme Scalabrini. «S’ils ne sortent pas dans les médias, on ne sortira pas dans les médias, mais nous restons à la recherche d’une entente qui viendrait changer significativement votre quotidien», a-t-elle indiqué.

La FSE-CSQ fait partie du Front commun, qui sera en grève du 8 au 14 décembre si aucune entente n’intervient avec Québec d’ici là.

Le Front commun représente la grande majorité des employés de soutien et des professionnels du réseau scolaire, ce qui explique que toutes les écoles de la province seront fermées à partir de vendredi.

Entre-temps, la grève générale illimitée de la Fédération autonome de l’enseignement, qui représente 40% des profs de la province, se poursuit jusqu’à nouvel ordre.







Voir la source