C’est le député de Hay River Nord, R.J. Simpson, qui dirigera la 20e Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest.

Il était dans la course avec la députée de Yellowknife Sud, Caroline Wawzonek, le député de Range Lake, Kieron Testart, et le député de Nahendeh, Shane Thompson.

Après une première ronde de vote, aucun candidat n’a été en mesure de creuser une avance suffisante pour être élu. La situation a forcé le président de l’Assemblée à demander un deuxième tour de vote, qui a opposé les candidats R.J Simpson et Kieron Testart. La candidate Caroline Wawsonek a quant à elle été exclue de la course après la première ronde.

R.J. Simpson a été élu pour un troisième mandat en politique territoriale. Il a été élu pour la première fois en 2015, lors de la 18e Assemblée, où il a occupé le poste de président adjoint, en plus de tenir divers rôles au sein de comités de l’Assemblée législative.

En 2019, il est réélu sans opposition dans Hay River Nord, aux côtés de son père, Rocky Simpson, qui a représenté la circonscription de Hay River Sud. Au sein de la 19e Assemblée, il hérite tout d’abord du rôle de leader de la Chambre et du portefeuille de la Justice. Lors d’un remaniement ministériel, il obtient aussi le portefeuille de l’Éducation, la Culture et l’Emploi.

R.J. Simpson, diplômé de l’école secondaire Diamond Jenness en 1998, a grandi à Hay River. Il a par la suite quitté le Nord pour poursuivre des études postsecondaires. Il détient un baccalauréat en arts à l’Université MacEwan et un diplôme en droit de la faculté de droit de l’Université de l’Alberta.

M. Simpson est Métis.

Élection du Conseil exécutif

Maintenant que le processus d’élection du premier ministre est terminé, les députés devront nommer les six ministres qui composeront le Conseil exécutif. Tous les députés intéressés auront un maximum de 10 minutes pour prononcer un discours. Les autres députés auront ensuite la chance de poser une question à chaque candidat, suivie par une réponse de deux minutes.

Les membres du Conseil exécutif seront par la suite élus par scrutin, selon une représentation géographique qui prévoit deux ministres pour la région du Nord, deux ministres pour la région de la capitale et deux ministres pour la région du Sud.

Pour l’instant, 13 députés ont manifesté leur intérêt aux postes de ministres.

Denny Rodgers, Lesa Semmler, Jane Wellayon Armstrong, Lucy Kuptana et Daniel McNeely vont tenter d’obtenir un des deux sièges pour la région du Nord.

Vince McKay, Jay Macdonald, Richard Edjericon sont quant à eux en lice pour représenter la région du Sud. 

Les députés Caitlin Cleveland, Kieron Testart, Robert Hawkins, Shauna Morgan et Caroline Wawzonek sont pour leur part intéressés aux deux sièges de ministres de la région de la capitale territoriale.

Un podium en bois avec une peau de phoque sur laquelle est déposée la boite de scrutin.

Sur le podium officiel de l’Assemblée législative se trouve la boîte de scrutin dans laquelle sont déposés les votes pour nommer les membres du Conseil exécutif.

Photo : Radio-Canada / Julie Plourde

Assermentation

Le processus de l’élection de la 20e Assemblée législative culminera par l’assermentation du premier ministre, du président et du Conseil exécutif, vendredi, en présence de la commissaire des Territoires du Nord-Ouest, Margaret Thom.

Deux personnes assises à un bureau devant un groupe de gens assis, le 24 novembre 2023, à Yellowknife.

Le député de Hay River Nord, R. J. Simpson, signe son serment en présence de la commissaire des Territoires du Nord-Ouest, Margaret Thom, et des députés de la 20e Assemblée législative.

Photo : Radio-Canada / Julie Plourde

Vendredi est la seule journée de session prévue au calendrier cette année. Les députés se retrouveront ensuite en 2024, mais les dates de la prochaine session n’ont pas encore été annoncées.

L’une des priorités du nouveau gouvernement sera de déterminer les priorités de la 20e Assemblée, qui façonneront le mandat 2023-2027.

L’élection du premier ministre et du Cabinet met un terme au processus électoral, qui a débuté le 14 novembre par l’élection des 19 députés de l’Assemblée.

Les élections territoriales devaient avoir lieu le 3 octobre, mais sous la recommandation du directeur général des élections, Stephen Dunbar, les évacuations dues aux feux de forêt dans plusieurs communautés compromettaient le bon déroulement de la campagne.



Voir la source