Pour une rare fois cette saison, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre finissent une rencontre avec le sourire puisqu’ils se sont imposés 21 à 18 face aux Steelers de Pittsburgh, jeudi soir au Acrisure Stadium. 

Cette victoire n’a cependant pas été acquise facilement. Au fait, les hommes de Bill Belichick se sont fait une grosse frayeur en fin de rencontre puisque les Steelers (7-6) ont réduit l’écart à seulement trois petits points après le touché de Mitch Trubisky.

• À lire aussi: Merci Taylor Swift: un chandail de Travis Kelce vendu à un prix record

• À lire aussi: NFL : il vole 22 millions $ aux Jaguars et se paye la traite

Trop peu performante cette saison, l’attaque des Patriots (3-10) a été efficace. Ils ont notamment connu beaucoup de succès par la voie des airs, comme l’illustrent les trois passes de touché inscrites par le quart-arrière Bailey Zappe. Ce dernier a fini sa soirée de travail avec 19 passes complétées sur 28 tentatives pour des gains de 240 verges.

En plus d’avoir atteint la zone payante en utilisant ses jambes, son vis-à-vis Trubisky a également servi son coéquipier Diontae Johnson sur 25 verges quelques minutes avant la fin de la première période. Ce dernier a capté le ballon pour réduire la marque à 21 à 10.

C’est la première fois depuis plus d’un mois que les Patriots inscrivent 15 points ou plus lors d’une rencontre. Il faut remonter à la joute contre les Commanders de Washington le 5 novembre pour les voir réaliser un tel fait d’armes.

La formation de la Nouvelle-Angleterre affrontera les Chiefs de Kansas City le 17 décembre. Quant aux Steelers, ils croiseront le fer avec les Colts à Indianapolis le 16 décembre.



Voir la source