Danny Maciocia n’a pas perdu de temps. Une journée après avoir annoncé la prolongation de contrat de Cody Fajardo, le directeur général des Alouettes a octroyé jeudi un pacte d’un an à l’ailier défensif Shawn Lemon.

• À lire aussi: Le quart-arrière des Alouettes Cody Fajardo a «laissé beaucoup d’argent sur la table»

• À lire aussi: Une coupe est enfin soulevée au Centre Bell

• À lire aussi: Et maintenant, la continuité

«Je pense que j’ai été le premier à texter Shawn Lemon afin de le féliciter», a lancé Fajardo.

Arrivé en cours de campagne après avoir été libéré lors du camp des Lions de la Colombie-Britannique, Lemon s’est vite intégré aux Als, franchissant d’ailleurs le cap des 100 sacs dans la LCF. Lors de la finale, l’Américain de 35 ans s’est illustré avec trois plaqués et un sac.

«Shawn a eu un impact immédiat sur notre défensive et il a fait de l’excellent travail pour malmener les quarts adverses, a indiqué Maciocia dans un communiqué. Il est arrivé en pleine saison et s’est adapté à la chimie de l’équipe instantanément. Il a été un excellent vétéran pour nos jeunes joueurs.»

 

Recruteur improvisé

Prenant exemple sur un certain joueur de basketball, LeBron James, Fajardo veut convaincre des joueurs de rester à Montréal ou d’autres d’y déménager. 

Il a d’ailleurs parlé mercredi avec Darnell Sankey, un autre important morceau de la défensive. Le quart-arrière a également discuté avec le receveur éloigné Austin Mack, joueur par excellence des Alouettes qui rêve encore à la NFL.

«Je veux que les gars comprennent leur importance au sein de la formation, a expliqué Fajardo. Quand on gagne une coupe Grey, nos relations sont plus solides. On a bâti quelque chose de tellement spécial à Montréal.» 

«Ce sera Noël chaque jour quand on annoncera les nouvelles signatures!»





Cody Fajardo a discuté en direct de son domicile à Reno, au Nevada. Il portait un chandail des Alouettes, mais aussi une casquette des Angels de Los Angeles.


Capture d’écran tirée de la visioconférence

Des couches et Ohtani

De retour chez lui, à Reno, au Nevada, Fajardo est rapidement revenu sur terre après le huitième sacre de l’histoire des Alouettes. Avec les changements de couches et la préparation des lunchs, sa vie de père de famille a pris le dessus.

En plus de garder contact avec ses coéquipiers, il suit attentivement la saga du convoité joueur de baseball autonome Shohei Ohtani. 

«De ce que je comprends, les Angels ont 2% de chances de le garder. En tant que partisan, je m’accroche à ça!» a dit Fajardo, qui portait fièrement une casquette de l’équipe de Los Angeles durant sa visioconférence. 

«Si jamais il atterrit avec les Blue Jays de Toronto, je vais m’arranger pour aller le voir jouer quelques fois, parce que c’est vraiment incroyable ce qu’il peut faire sur un terrain de baseball.»





Voir la source