À quelques heures du coup d’envoi du défi sportif hivernal 24h Tremblant, l’esprit est à la fête. Le site se fait une beauté et les pistes sont bien enneigées, prêtes à accueillir les petits et les grands skieurs, mais les véritables héros de cet événement, la véritable inspiration, ce sont les jeunes qui combattent le cancer. 

En constatant leur force et leur détermination, on comprend rapidement pourquoi ce défi sportif à relais est si important. Cinq fondations venant en aide aux enfants malades bénéficient directement des sommes amassées.

Au micro d’Alexandre Dubé, via QUB radio, Ariane Mailloux, la mère du petit Aiden, 5 ans, a expliqué à quel point un diagnostic de cancer vient chambouler la vie de toute la famille.

«Quand ça tombe, c’est une bombe. Tu ne t’attends pas à te faire dire que ton enfant à le cancer, raconte-t-elle. Ce n’est pas un sprint, c’est un ultra marathon. C’est beaucoup d’effets secondaires et beaucoup de sacrifices pour un petit garçon de 5 ans qui ne comprend pas toujours ce qui se passe.»

Pour le producteur exécutif de l’événement, Simon St-Arnaud, c’est ce désir de se battre qui est la grande inspiration de tous les participants.

«Ça m’émeut beaucoup, a témoigné Simon St-Arnaud. La résilience des jeunes enfants est incroyable. On l’oublie, mais les adultes vivent souvent la maladie plus violemment que les enfants. Il est de bonne humeur, il est courageux, il est fin. Ce qui est extraordinaire de ces familles-là qui viennent nous aider à passer le message, c’est que ça inspire beaucoup les participants et ça motive les gens.»

Cette année, 4500 personnes vont tenter d’amasser le plus d’argent possible pour permettre à de jeunes enfants comme Aiden d’enfin vivre une vie normale.


Voir la source