Marc Tanguay a généreusement offert un coton ouaté à l’effigie de l’ex-députée Catherine Dorion à Gabriel Nadeau-Dubois, vendredi, au Salon bleu.

Le chef intérimaire du Parti libéral du Québec a fait ce coup d’éclat pendant les traditionnels discours de voeux des Fêtes, qui sont l’occasion pour les chefs de parti de faire quelques blagues aux dépends de leurs vis-à-vis, au dernier jour de la session parlementaire en décembre. 

Après avoir offert un livre dédicacé par Jean Charest au premier ministre François Legault, qui a ri de bon cœur, M. Tanguay a sorti de son sac un coton ouaté orange, afin de l’offrir à Gabriel Nadeau-Dubois. 

«Durant le temps des fêtes, c’est toujours le fun d’être capable d’être à la maison puis de s’habiller en mou», a-t-il dit en dépliant le vêtement pour révéler le visage de l’ancienne députée Catherine Dorion, connue pour ses frasques vestimentaires alors qu’elle était élue. 

Le geste a provoqué l’hilarité générale. «Ça va le tenir au chaud», a ajouté Marc Tanguay. Plusieurs élus se tapaient sur les cuisses. 

D’ailleurs, au moment de commencer son allocution, le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon n‘a pas pu s’empêcher de saluer la performance humoristique de son vis-à-vis libéral. «J’ai rarement ri autant!» a-t-il dit.  

Dans son discours, le premier ministre Legault a fait preuve d’autodérision en revenant sur son année difficile. «J’ai commencé l’année en étant pour le troisième lien, vers le mois d’avril, je suis devenu contre le troisième lien et, au mois d’octobre, je suis redevenu pour le troisième lien. Là, je suis en train de planifier mon année 2024 et, pour tout vous dire, j’ai demandé au père Noël d’avoir une boussole pour Noël», a-t-il lancé, le sourire aux lèvres.

De son côté, Gabriel Nadeau-Dubois a souhaité à François Legault de prendre du temps pendant les vacances des fêtes pour «réfléchir à ce qui compte vraiment: le retour des Nordiques de Québec». 





Voir la source