Alors que la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) a été très rapide à refuser l’offre salariale bonifiée du gouvernement hier, la présidente de la FIQ, Julie Bouchard, confirme que les infirmières désirent être payée 50% de leur salaire en plus pour travailler la fin de semaine.

• À lire aussi: Offres aux syndicats rejetées: Québec ouvert à d’autres compromis

• À lire aussi: Le Front commun en grève aux côtés de la FAE: le casse-tête recommence pour des milliers de parents

Questionnée sur la véracité de cette requête par Emmanuelle Latraverse, animatrice de l’émission Le Bilan, Mme Bouchard affirme que c’est bel et bien ce que veulent les professionnels de la santé.

«Tout à fait, c’est une demande des 80 000 professionnels en soin», répond sans équivoque la présidente de la FIQ.

Elle explique que pendant la pandémie «les primes arrivaient de tous bords, tous côtés» et que durant cette période le gouvernement semblait avoir «beaucoup d’argent pour le temps supplémentaire».

Dans les négociations actuelles, Mme Bouchard affirme que si les professionnels de la santé doivent «subir l’inconvénient de travailler une fin de semaine sur deux toute [leur] carrière», ils veulent «50% de plus que [leur] salaire quotidien pour pouvoir pallier à cet inconvénient-là.»

Sans «vouloir faire de la démagogie», Mme Latraverse n’a pas pu s’empêcher de relativiser avec les autres employés qui font d’autres métiers et qui sont également forcés de travailler les fins de semaine.

«Il y a des gens qui travaillent les fins de semaine et ils ne sont pas payés 50% de plus», soulève la journaliste.

Ce à quoi la présidente de la FIQ répond qu’«il y a plusieurs métiers, à prédominance masculine, qui sont payés beaucoup plus 50% de leur salaire régulier lorsqu’ils travaillent la fin de semaine.»

Mme Bouchard reste catégorique: cette requête est non négociable.

«Est-ce que c’est une demande qui est forte? Oui. Est-ce qu’on va la soutenir jusqu’au bout? La réponse c’est oui», confirme-t-elle.

***Voyez l’extrait d’entrevue de Julie Bouchard à l’émission Le Bilan dans la vidéo ci-dessus***





Voir la source