La majorité de Canadiens ne dispose pas de plan financier pour l’année 2024, tandis que près du tiers des ménages prévoient réduire leurs dépenses de la prochaine année en raison de la hausse du coût de la vie, selon un rapport de la BMO. 

Selon l’«Indice de BMO sur l’amélioration des finances», 42% des sondés comptent modifier leurs résolutions financières du Nouvel An, tandis que 44% d’entre eux ne prévoient pas en prendre.

Pour 82% des Canadiens, les dépenses inconnues constituent la principale source d’anxiété, tandis que pour 65% des sondés, ce sont les dépenses liées à la famille et les factures mensuelles (61%).

Concernant les achats des temps des Fêtes, 58% des Canadiens prévoient utiliser des cartes de crédit, mais croient qu’il leur faudra trois mois pour rembourser les factures des Fêtes, alors que 24% ne sont pas sûrs de pouvoir payer à temps leurs factures.

«Bien que de nombreux Canadiens aient hâte de célébrer avec leur famille et leurs proches, il est important de ne pas se laisser emporter financièrement pendant les fêtes», a indiqué Gayle Ramsay, chef, Services bancaires courants, segments, accroissement de la clientèle, BMO.

En matière de planification, même si la plupart des Canadiens ont des objectifs financiers, 69% d’entre eux avouent n’avoir pas de plan financier et 60% des sondés disent ne pas disposer de budget familial pour l’année.

Les dépenses de consommation devraient rester stables pour cet hiver, selon les prévisions de BMO qui indique que les ménages vont devoir faire face à une hausse de leurs paiements de dettes dans un contexte d’incertitudes suscitées par les perspectives économiques.

À voir aussi: 

Voir la source