Le gouvernement du Québec et la Fédération autonome de l’Enseignement (FAE) se rapprochent d’une entente, selon ce qu’a affirmé le syndicat sur ses réseaux sociaux lundi soir.

• À lire aussi: Grève du secteur public: «On est là pour que ça se règle», dit la FAE

• À lire aussi: «Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de blitz de négociations!»

• À lire aussi: Grève générale illimitée: un règlement cette semaine improbable, dit la FAE

Plus tôt dans la journée, la présidente du Conseil du trésor, Sonia Lebel, a affirmé que les deux parties se trouvaient dans une «phase cruciale» en vue d’une possible entente.

En soirée, la FAE est allée dans le même sens que la ministre.

«Nous pouvons également affirmer que les discussions à la table aujourd’hui ont été productives», a écrit le syndicat.

La FAE souhaite néanmoins demeurer prudente sur les résultats des négociations en cours.

«Nous jugerons l’arbre à ses fruits», clame le syndicat, qui salue tout de même les «avancées réalisées au cours des dernières heures».

D’ailleurs, le gouvernement et la FAE poursuivent actuellement leur rencontre de négociation.





Voir la source