«Je suis célibataire, j’ai aucun enfant même si je les adore… au plaisir.» C’est de cette façon que se présente sur un réseau social un présumé pédophile de 43 ans de Saint-Hyacinthe, soupçonné d’avoir drogué des adolescentes pour les prendre en photo toutes nues. 

Sur le web, David Gaudreault s’identifie comme un photographe professionnel. Mais pour les autorités, il est plutôt un pédophile allégué, qui fait aujourd’hui face à des accusations de production et de possession de pornographie juvénile, ainsi que de possession de GHB, mieux connue sous le nom de «drogue du viol». Les faits qui lui sont reprochés remontent à près d’une vingtaine d’années.

C’est grâce à un coup de chance que les policiers ont pu mettre la main au collet du suspect. En avril dernier, David Gaudreault a été expulsé de son logement et c’est en vidant l’appartement que des photos d’adolescentes dénudées ont été découvertes.

  • Écoutez le segment faits divers avec Maxime Deland via
    :

Selon nos informations, certaines filles apparaissant sur les photos ont pu être identifiées, mais d’autres non.

Les photos en question auraient été prises entre 2004 et 2005 dans différentes villes du Québec.

Toujours selon nos informations, David Gaudreault pourrait avoir drogué les adolescentes lors des séances photo intimes, qui auraient notamment eu lieu dans des motels et des hôtels.

Gaudreault a plusieurs antécédents criminels pour différents crimes de nature sexuelle.

La Sûreté du Québec aimerait que les femmes – qui étaient des adolescentes à l’époque – qui auraient croisé la route de David Gaudreault, se manifestent en communiquant avec la Centrale de l’information criminelle, au 1 800 659-4264.

À voir aussi : 





Voir la source