Un chauffard récidiviste passera cinq ans derrière les barreaux pour avoir provoqué une collision qui a coûté la vie à un couple de motocyclistes alors qu’il avait consommé trois sortes de drogues différentes et utilisait son cellulaire au volant.

«Cette journée-là, Mathieu Langlois a arraché deux vies. Par son inconscience et son insouciance, il a pris le volant en sachant très bien ce qu’il avait consommé. Il a joué à la roulette russe avec la vie des autres», a déploré Andrée Croteau au palais de justice de Sorel. 

Le 15 août 2021, son frère Martin Croteau faisait une balade à moto Spyder avec sa conjointe, Lyne Rheault, par un beau dimanche après-midi pour souligner leur premier jour de vacances.





La victime Lyne Rheault, 59 ans


Photo tirée du site Coopérative funéraire du Témiscamingue

Le motocycliste de 51 ans et sa passagère de 59 ans circulaient sur la route 255 à Baie-du-Febvre lorsqu’ils ont été happés de plein fouet par un véhicule qui a dévié de sa voie en sens inverse pour une raison inconnue. L’impact du face-à-face n’a laissé aucune chance aux deux victimes. 



Lyne Rheault, 59 ans, et Martin Croteau, 51 ans, faisaient une balade à moto Spyder en août 2021 lorsqu'ils ont été happés par le chauffard Mathieu Langlois.


La victime Martin Croteau, 51 ans.


Photo tirée du site Centre Funéraire Yves Houle

Cocktail de drogues et cellulaire

Mathieu Langlois, le conducteur de la voiture, a écopé de 5 ans et demi de détention après avoir plaidé coupable la semaine dernière de conduite avec les facultés affaiblies causant la mort.

Lors de la collision, l’homme âgé de 43 ans avait consommé de la cocaïne, des méthamphétamines et du PCPy, selon l’analyse des échantillons sanguins. D’ailleurs, 17 comprimés de méthamphétamine ont été trouvés en sa possession. 

«C’est difficilement quantifiable, les effets [de ces drogues] sur quelqu’un. Mais pour ce type de substances, dès qu’elles sont détectées, on commet l’infraction de facultés affaiblies», explique au Journal la procureure de la Couronne Me Rosalie Audette-Bourdeau. 

Langlois invoque toutefois que «c’est la consultation de son téléphone cellulaire qui est responsable de sa perte d’attention», peut-on lire dans le résumé conjoint des faits.  

  • Écoutez le segment faits divers avec Maxime Deland via
    :
Un premier avertissement 

Celui qui traîne plusieurs antécédents judiciaires avait pourtant déjà eu un premier avertissement. En 2018, il a perdu son permis de conduire pendant un an et écopé d’une amende de 1100$ pour avoir conduit avec les facultés affaiblies par l’alcool. Avec deux passagers à bord de sa voiture, il avait manqué une courbe et terminé sa course dans un cabanon. 

«Ça n’aura pas servi pour lui faire comprendre quoi que ce soit. Il recommence, tue deux personnes et marque à vie tous ceux qui les aimaient», a confié Andrée Croteau, en précisant que ce jour-là, tous les rêves de son petit frère sont partis en fumée. 

Le juge Marc-Nicolas Foucault espère que Langlois saisisse le message: «Ç’a fauché des vies, c’est inacceptable», a dit le magistrat en le condamnant. 

Pour les proches des victimes, la sentence ne sera «jamais à la hauteur» de leur perte, même si justice a été rendue.

«C’est un pas dans la bonne direction. Je vais enfin pouvoir tourner la page de ce triste chapitre dans ma vie», a laissé tomber au bout du fils Darcy Rheault, le fils de Lyne.

Selon lui, sa mère avait toujours pris soin d’être très prudente lors de ses promenades avec sa moto Spyder, qu’elle avait achetée quelques années plus tôt. 

À sa sortie de prison, il sera aussi interdit à Mathieu Langlois de conduire pour une période de 10 ans.

À voir aussi: 

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Écrivez-nous à l’adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.





Voir la source