Qui pour prendre la succession de Lionel Messi? Après le 8e Ballon d’Or obtenu par le légendaire Argentin en 2023, qui pourrait être le dernier, les prétendants ne manquent pas pour assumer la relève, de Kylian Mbappé à Erling Haaland en passant par les deux Anglais Jude Bellingham et Harry Kane.

Malgré une saison très moyenne sous les couleurs du PSG, l’ancien N.10 du Barça a tiré profit de son sacre mondial avec l’Argentine pour s’emparer une nouvelle fois de la récompense suprême sur le plan individuel. Désormais éloigné des pelouses européennes et exilé à l’Inter Miami en MLS dans un championnat de deuxième, voire de troisième rang, ses chances d’inscrire encore son nom au palmarès paraissent très minces.

Messi (36 ans) aura certes l’occasion de briller avec l’Albiceleste en Copa America l’été prochain (20 juin – 16 juillet) mais même en cas de performance notable, il sera forcément éclipsé par celles de ses rivaux en Ligue des champions et surtout durant l’Euro-2024 (14 juin – 14 juillet en Allemagne) qui fera office de juge de paix pour l’obtention du Ballon d’Or tant convoité.

Interrogé sur ses espoirs de soulever le trophée une neuvième fois, l’Argentin avait d’ailleurs botté en touche à l’issue de la cérémonie qui s’est déroulée fin octobre à Paris.

«Je ne pense pas à l’avenir à long terme, je vais profiter au jour le jour de ce qui arrive. Nous avons une Copa America aux Etats-Unis, où je joue désormais, et nous sommes champions en titre donc j’ai hâte d’arriver à cette Copa America, d’y aller petit à petit et de voir comment je me sens jour après jour», avait-il déclaré.

Messi de côté et son rival Cristiano Ronaldo également en pré-retraite dorée en Arabie Saoudite (Al-Nassr), les regards se tournent évidemment vers le duo Haaland-Mbappé, les poursuivants immédiats de la “Pulga” au classement en 2023. Les deux attaquants ont pour eux la jeunesse (23 ans pour Haaland, 25 ans le 20 décembre pour Mbappé) et des statistiques affolantes.

Haaland grand absent de l’Euro

Le Norvégien de Manchester City a terminé l’exercice 2022-2023 avec 56 buts, deux de plus que le champion du monde 2018. Mais cette saison, il ne pourra s’appuyer que sur son bilan en club pour faire la différence, son pays n’étant pas parvenu à se qualifier pour l’Euro-2024.

De quoi ouvrir la voie à Mbappé? Le Français sera l’une des grandes stars du prochain Championnat d’Europe, le seul grand tournoi qui manque à sa collection avec les Bleus, et reste toujours en course avec le PSG en Ligue des champions. Après une première phase de groupes poussive, il devra cependant monter le curseur de plusieurs crans pour permettre à son équipe de voir plus loin que les 8e de finale.

«Un joueur comme Kylian, je suis sûr qu’il va conquérir de nombreux Ballons d’or», veut en tout cas croire son entraîneur Luis Enrique.

Mais Haaland et Mbappé feraient mieux de se méfier du duo anglais Bellingham-Kane, fer de lance des «Three Lions», grands favoris de l’Euro avec l’équipe de France.

Longtemps resté dans son cocon à Tottenham, Kane a pris un risque à 30 ans en sortant de sa zone de confort pour rejoindre le Bayern Munich. Mais le capitaine de l’Angleterre n’a pas tardé à prouver qu’il était sans aucun doute l’un des meilleurs avant-centres de la planète (26 réalisations avec le club bavarois).

L’été prochain dans son nouveau pays d’adoption, il aura à coeur d’effacer la désillusion du Mondial-2022 et son penalty manqué en quart de finale contre les Bleus (2-1).

Bellingham, milieu de terrain prodige (20 ans) porté vers le but, est lui devenu en l’espace de quelques mois l’un des leaders du Real Madrid qu’il a rejoint en provenance du Borussia Dortmund contre 103 millions d’euros.

«Il peut faire la différence. À un si jeune âge, avec la maturité, la qualité et l’agressivité qu’il a, il est effrayant», dit de lui son compatriote Kieran Trippier. De quoi faire trembler ceux qui convoitent comme lui le trône laissé vacant par Messi.



Voir la source