Il est encore difficile pour les parents de jeunes enfants qui ont souvent des urgences mineures d’obtenir un rendez-vous dans un délai de 48h. Le ministre de la Santé avait pourtant promis, il y a plus d’un an déjà, que tous les Québécois auraient accès plus facilement à un médecin de famille.

• À lire aussi: Les urgences débordent: «c’est l’enfer, mais à tous les jours»

• À lire aussi: «Contrairement à ce dit François Legault, les nouvelles à la table ne sont pas encourageantes», dit la FAE

• À lire aussi: «Contrairement à ce dit François Legault, les nouvelles à la table ne sont pas encourageantes», dit la FAE

«Clairement, il y a un qu’il y a un gros enjeu à travailler sur le plan informatique pour que les vraies plages horaires disponibles soient accessibles aux patients», affirme le docteur Benoît Heppel.

Certaines mères de famille ont également révélé à TVA Nouvelles qu’elles devaient s’absenter de leur travail pendant deux jours pour réussir à faire des démarches pour pouvoir voir un médecin. 





TVA Nouvelles

M. Heppel compare les problèmes que le système de prise de rendez-vous peut rencontrer à ceux des sites des agences de voyages.

«Ça se peut qu’il y ait des chambres libres dans un hôtel, mais que ça ne soit pas disponible sur Expedia et que ça le soit sur un autre site, explique-t-il. On est probablement dans le même genre d’enjeu pour les plages auprès des médecins de famille.»

  • Écoutez l’entrevue avec Pierre Blain, PDG des Usagers de la Santé du Québec à l’émission d’Alexandre Dubé via QUB radio :

Délais d’attente au 811

La situation n’est pas plus rose à la ligne de consultation téléphonique Info-Santé 811.

Les citoyens doivent s’armer de patience puisque le temps d’attente pour la ligne Info-Santé est en moyenne de 65 minutes et 38 minutes pour la ligne pédiatrique.





TVA Nouvelles

«Ce n’est vraiment pas un service qui est parfait en ce moment», affirme le docteur Gilbert Boucher de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence du Québec.

«Le 811, ce n’est pas la solution à tout, mais c’est un bon premier moyen», soulève-t-il.

Encore une fois, le docteur explique que le système informatique peut avoir des lacunes.





TVA Nouvelles

«Le service n’est pas pareil dans toutes les régions du Québec. Il y a différents algorithmes et il y a [des gens] qui sont dirigés plus rapidement vers les infirmières que dans d’autres régions», mentionne-t-il. 

«En ce moment, on est en train d’uniformiser ça», affirme-t-il.

De plus, avec les cas d’influenza qui augmentent en ce temps de l’année, M. Boucher soutient que les délais peuvent être longs.

La grève exacerbe le problème

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, explique qu’en raison de la grève il y a moins de services.





TVA Nouvelles

«J’ai des infirmières qui ne peuvent pas participer aux appels du guichet d’accès parce qu’elles sont en grève et ils s’accumulent des délais de réponse», mentionne-t-il en entrevue sur les ondes de LCN.

«C’est du monde qu’on réussissait avant à ne pas envoyer à l’urgence parce qu’il y avait un traitement téléphonique ou un rendez-vous, mais là malheureusement je n’ai pas le même service», ajoute-t-il.





Voir la source