Coupables de verser dans un humour plutôt douteux, les Saguenéens de Chicoutimi ne pensaient sans doute pas faire jaser autant en publiant, mercredi soir, une vidéo visant à promouvoir les produits dérivés de l’équipe à leur boutique à l’approche de Noël. 

Une blague de grosses boules un peu facile, puis une comparaison peu flatteuse entre une vache et une partisane des Remparts de Québec. À quoi s’attendait-on? À être nommé au Gala Les Olivier? 

• À lire aussi: «Maintenant, ta blonde a de très belles boules»: les Saguenéens de Chicoutimi dans l’embarras

Après avoir été contactée par la LHJMQ plus tôt cette semaine, l’organisation des Saguenéens a finalement reconnu son erreur et décidé de retirer la vidéo controversée de son compte TikTok, jeudi matin.

«C’était une maladresse», a qualifié le directeur des communications de la LHJMQ, Maxime Blouin, lorsque joint par Le Journal, vendredi.

«J’ai demandé rapidement à ce qu’on retire la vidéo et le tout a été fait de manière professionnelle et compréhensive de la part des Saguenéens, a expliqué M. Blouin. Je suis personnellement un grand fervent de l’humour pour communiquer, notamment avec les nouvelles générations, mais il y a certains sujets qui sont parfois plus sensibles et avec lesquels il faut faire preuve de plus de prudence.»

Les Remparts attaqués

Une maladresse et sans doute un léger manque de jugement. 

«Si on garde le contexte que c’est au deuxième ou troisième niveau de TikTok, il n’y a pas de réprimande à avoir, a néanmoins estimé Serge Proulx, directeur des opérations des Saguenéens, sur les ondes de TVA Nouvelles. Par contre, nous, en tant qu’organisation, il y a de l’ajustement à faire. […] On va éviter des vidéos du genre au niveau de la controverse, c’est certain.»

«Tous les acteurs de la communauté de la LHJMQ devraient assumer qu’ils représentent la LHJMQ et/ou ses clubs membres en tout temps, mentionne d’ailleurs la politique des médias sociaux de la LHJMQ. Ils doivent faire preuve de bon jugement lors de l’utilisation des médias sociaux.»

Cette fois, le bon jugement a visiblement manqué. Dans ladite vidéo, un employé tenait certains propos pouvant être jugés méprisants. Ainsi, au moment de montrer une cloche à vache illustrée par le même animal à la caméra, il était mentionné: «regarde, une partisane des Remparts qui te montre son museau».

Grosses boules…

Dans le but de vendre des boules de Noël à l’effigie des Saguenéens, on a une nouvelle fois poussé l’humour vers le bas.

«Ta blonde a de très belles boules. Toi, tu les trouves parfaites, mais elle, elle en veut des plus grosses, des nouvelles… Une boule de Noël des Saguenéens! Elle est bleue, elle est ronde, elle est lisse et elle est parfaite.» 

La politique des médias sociaux de la LHJMQ, maintenant appelée Ligue de hockey junior Maritimes Québec, prévoit des mesures disciplinaires pour des «commentaires inappropriés, dérogatoires, racistes ou sexistes». Pour l’heure, rien n’a été annoncé, pas même une pénalité majeure de 10 minutes pour mauvaise conduite.

Excuses officielles

Vendredi après-midi, l’organisation des Saguenéens a présenté officiellement ses excuses, par voie de communiqué.

«La vidéo au ton humoristique dédiée à la plateforme Tiktok n’était pas publiée dans l’intention de blesser ou d’offenser les gens, a-t-on formulé. L’organisation des Saguenéens tient à s’excuser sincèrement auprès des gens atteints en lien avec le contenu de la vidéo.»  

Tel que précisé, la direction des Saguenéens s’est engagée à suivre «la formation en intégrité professionnelle donnée par la ville» tout en respectant désormais «les standards de communication de ville Saguenay».

 





Voir la source