Le Canadien jouera un dernier match au Centre Bell en 2023. Pour l’occasion, les Islanders de New York seront les visiteurs. Après cette rencontre, le CH partira pour un périple de trois rencontres à l’étranger avant Noël avec des arrêts à Winnipeg, au Minnesota et à Chicago.

• À lire aussi: Bettman et les 15 vies des Coyotes: voici l’inventaire des acrobaties de la LNH assurer la survie de l’équipe

Le Journal vous propose cinq éléments à surveiller. 

1 – Evans en uniforme

Jake Evans a reçu le feu vert des médecins pour jouer contre les Islanders. Evans, qui n’a toujours pas manqué un match cette saison, représentait un cas douteux puisqu’il n’avait pas participé aux deux derniers entraînements des siens. 

« C’est un truc mineur, je voulais juste chasser ça avant le prochain match », a dit Evans. 

2 – Un autre départ pour Montembeault

Samuel Montembeault sera le gardien partant pour un deuxième match d’affilée. À son dernier départ, il a perdu 4 à 3 en tirs de barrage contre les Penguins. Depuis le début de l’année, Montembeault a obtenu trois fois deux départs d’affilée, dont deux fois depuis le début du mois de décembre.  

3 – Heineman patientera

Il n’y aura pas de changement à la formation du Canadien pour cette joute contre les Islanders. Rappelé du Rocket de Laval mercredi, Emil Heineman regardera un deuxième match d’affilée de la passerelle de presse. 

Heineman n’a joué que sept matchs cette saison avec le Rocket, obtenant quatre points (1 but, 3 passes). St-Louis a donc l’intention de lui offrir quelques entraînements avant de le lancer dans la mêlée. 

« Oui, c’est un peu de ça (prendre notre temps), a-t-il répliqué. Notre jeu à cinq contre cinq, je l’aime dernièrement. On va voir, on s’en va sur le voyage pour trois matchs avant Noël. Il a des chances de rentrer. » 

4 – Romanov est en ville

Alexander Romanov a marqué son deuxième but de la saison vendredi soir face aux Bruins. Acquis, dans la transaction avec les Blackhawks et le CH impliquant Kirby Dach, Romanov connait une bonne saison avec les Islanders. 


Crédit photo : AFP

À sa deuxième année à Long Island, il offre du jeu stable avec un temps d’utilisation supérieur à 22 minutes (22 min 42 s). Il a amassé six points (2 buts, 4 passes), il présente un différentiel de +8 et il vient au troisième rang de son équipe pour les tirs bloqués (62). Au niveau de la robustesse, il a distribué 40 mises en échec, le cinquième plus haut total chez les Islanders. 

5 – Dobson : un point par match

Les Islanders ont perdu 5 à 4 en tirs de barrage vendredi contre les Bruins de Boston à Uniondale. Ils débarquent à Montréal avec une grande confiance avec aucune défaite en temps réglementaire à leurs huit derniers matchs (6-0-2). Noah Dobson n’est pas étranger aux récents succès de son équipe. Le défenseur de 23 ans a récolté 11 passes à ses huit dernières sorties. Depuis le début de la saison, l’ancien du Titan d’Acadie-Bathurst et des Huskies de Rouyn-Noranda roule à un rythme d’un point par match avec 29 points (5 buts, 24 passes) en 29 rencontres. Il est aussi le joueur le plus utilisé par Lane Lambert avec un temps de jeu moyen de 25 min 30 s. 

Dobson est un choix de premier tour (12e) des Islanders en 2018, la même cuvée que Jesperi Kotkaniemi (3e). 

 

La formation du Canadien

Caufield-Suzuki-Slafkovsky

Monahan-Evans-Anderson

Armia-Dvorak-Gallagher

Pezzetta-Stephens-Ylönen

Matheson-Savard

Guhle-Barron

Struble-Kovacevic

Montembeault



Voir la source