Des geysers de lave en fusion continuent d’illuminer le ciel islandais, mardi, alors que l’éruption volcanique survenue la veille semble se stabiliser, laissant espérer que la coulée de lave épargnera le village menacé de Grindavik, ont déclaré les autorités islandaises, qui ont précisé que les vols ne devraient pas être affectés.

L’éruption, qui s’est produite lundi soir sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l’Islande, a projeté de la lave et de la fumée à plus de 100 mètres d’altitude. Elle fait suite à plusieurs semaines de tremblements de terre et de signes de propagation souterraine du magma.

Une éruption volcanique.

L’éruption, qui s’est produite lundi soir sur la péninsule de Reykjanes, dans le sud-ouest de l’Islande, a projeté de la lave et de la fumée à plus de 100 mètres d’altitude.

Photo : Garde côtière islandaise via Reuters

Cette nouvelle éruption, la quatrième en deux ans, a eu lieu à trois kilomètres de Grindavik, une petite ville de pêcheurs située à environ 40 km au sud-ouest de la capitale Reykjavik.

La ville est évacuée depuis le 11 novembre en raison des centaines de séismes provoqués par le déplacement du magma sous la croûte terrestre, un signe potentiellement avant-coureur d’une éruption volcanique. Les bâtiments et les rues de la ville ont été largement endommagés par cette activité sismique.

Carte de l'Islande.

L’éruption a lieu à 40 km de Reykjavik.

Photo : Radio-Canada

Plus de peur que de mal

Si les autorités islandaises prennent très au sérieux l’éruption survenue lundi, elles se font toutefois rassurantes.



VOir la source