ANNÉE À OUBLIER POUR LA CANNEBERGE… 

La météo a fait la vie dure à plusieurs cultures. Les conditions défavorables, expliquent les analystes de Statistique Canada, ont fait chuter de 4,6 % la valeur totale des fruits canadiens. Mais ce sont des petits fruits, principalement cultivés au Québec, qui ont beaucoup souffert. Il s’est produit 30 % moins de canneberges en 2017 dans l’ensemble du pays, alors que la moitié de celles-ci sont cultivées au Québec, principalement dans le Centre-du-Québec.

« Le redoux du printemps a été suivi de grands froids », explique Simon Bonin, agronome chez Fruit d’Or. S’il n’y avait eu que ça, les dégâts auraient été moins importants, explique-t-il. Mais les astres se sont alignés : il y a aussi eu beaucoup de pluie au printemps, du temps frais jusqu’en juin et une pollinisation plutôt moyenne. Résultat : les producteurs estiment leur diminution de rendement à environ 40 %.

… ET POUR LE BLEUET ! 

Les bleuets n’ont pas eu plus de chance. La valeur des bleuets sauvages a diminué de 48 % en 2017. Et c’est au Québec qu’on produit le plus de ces bleuets, et de loin. « C’est toujours comme ça en agriculture, une journée de gel au printemps peut gâcher toute une saison », lance Ghislain St-Pierre, président du syndicat des producteurs de bleuets du Québec, qui confirme l’importante baisse de production et de revenus. « Mais on se compte chanceux, dit-il. Avant, on perdait presque toute une récolte aux cinq ans. Depuis 10 ans, ça n’est pas arrivé. On a des bonnes années, et des moins bonnes, et 2017 a été une moins bonne. »

PAYS DE FRUITS 

On a en tête de grands champs de maïs, mais ce sont en fait les fruits qui occupent le plus de superficies cultivées au Canada.

En superficie, au Canada, on cultive 103 669 hectares de légumes et 132 685 hectares de fruits.

POMMES: Un fruit canadien sur cinq est une pomme

La pomme est le fruit le plus cultivé au pays, mais l’année 2017 n’a pas épargné les vergers non plus : la récolte a donné 380 924 tonnes de pommes l’année dernière, contre plus de 450 000 en 2016. 

Au Québec aussi, la pomme arrive bonne première dans le palmarès des fruits les plus cultivés en 2017, en quantité. Un titre qu’elle avait perdu aux mains de la canneberge en 2016…

FRAISES 

Parmi ces nouvelles pas très bonnes, la fraise s’en tire bien : augmentation de la valeur et de la quantité produite. « La production de fraises a connu une cinquième hausse annuelle consécutive », écrivent les analystes de Statistique Canada, qui attribuent cette croissance à la mise en place de techniques plus sophistiquées, celles-là mêmes qui nous permettent désormais de manger des fraises locales beaucoup plus longtemps.

LA CHAMPIONNE EST… 

C’est néanmoins la cerise qui a connu la croissance la plus spectaculaire l’année dernière au Canada. Une hausse de 48 %. Les cerises sucrées sont principalement produites en Colombie-Britannique. En Ontario, ce sont les pêches qui s’en sont bien tirées l’année dernière, avec une hausse autant en quantité qu’en valeur.

TRIO DE TÊTE

Trois provinces ont cultivé 90 % des légumes, toutes variétés confondues, en superficie. Ces trois mêmes provinces fertiles, et vastes, ont donné près des deux tiers des fruits. 

Il s’agit du Québec, de l’Ontario et de la Colombie-Britannique.

LÉGUMES CHOUCHOUS 

Plus de la moitié de la valeur totale des légumes qui ont poussé dans les champs canadiens l’année dernière est attribuable à sept légumes : 

  • Carotte 
  • Tomate 
  • Oignon 
  • Laitue 
  • Maïs 
  • Chou 
  • Brocoli

CHER, LE BROCOLI 

Le prix du brocoli canadien a bondi de plus de 20 % en une année. Aussi à noter, les échalotes et oignons verts, dont la valeur à la ferme a également augmenté beaucoup, de 22,5 %.

1 MILLIARD

Si les fruits occupent plus de place sur les terres, en valeur, les légumes rapportent plus. La valeur totale des fruits canadiens pour 2017 est évaluée à 1 milliard de dollars, en baisse de 4,6 %, alors que celle des légumes est de 1,2 milliard de dollars, une hausse de 2 %.

http://ici.radio-canada.ca

Voir la source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici